ANNONCER

Accueil > Nos rendez-vous > D’HERMÈS AU SMS… OU LA SAGA DU MESSAGE

D’HERMÈS AU SMS… OU LA SAGA DU MESSAGE

DU 19 OCTOBRE 2009 AU 6 MARS 2010


D'Hermès jusqu’au XXIe siècle, une fresque illustrée du message à travers les âges

Homme agressé par un chien, enveloppe illustrée par Pioche L'Adresse Musée de La Poste
 


Que de chemin parcouru, dans l’histoire de la communication, depuis la course épuisante du légendaire Philippidès qui, en 490 av. J.-C., annonçait la victoire des Athéniens sur les Perses jusqu’au message concis envoyé à l’aide d’un téléphone mobile par l’adolescent du XXIe siècle ! En retraçant l’histoire de la correspondance sous tous ses aspects, l’exposition nous rappelle le besoin impérieux des hommes de communiquer entre eux, quelles que soient les circonstances.


Une autre histoire des hommes

L’exposition propose bien plus qu’un voyage à travers l’évolution des formes du message. On y découvre avant tout une histoire des hommes, celle de leur génie à élaborer de nouveaux moyens de transmission dans l’adversité, celle de leur courage dans les situations périlleuses ou tout simplement dans la vie de tous les jours. L’inventivité qui a parfois été déployée est impressionnante : ainsi ces boules de Moulins, jetées dans la rivière, ces ballons ou ces dépêches micro-photographiées transportées par ces pigeons, moyens de transmission des correspondances entre la province et Paris durant la guerre de 1870. De même que l’on est admiratif devant l’héroïsme d’Henri Guillaumet, pilote de l’Aéropostale, qui survécut dans des conditions inhumaines pendant cinq jours après l’accident de son avion dans la Cordillère des Andes en 1930, ou devant le courage quotidien des facteurs ruraux, qui effectuaient tous les jours, en 1830, des tournées à pied de 40 kilomètres.

Illustration : Rotulus de Saint-Vital, fac simile en parchemin de l’original, 1122,
L’Adresse Musée de La Poste, Paris


De "rotulus" à Mallarmé

Après une introduction sur les techniques de transmission dans l’Antiquité, le parcours débute au Moyen-Age : on se sert alors du parchemin et la correspondance prend la forme du rouleau (rotulus). La Renaissance amène l’imprimerie et le papier. La lettre devient un pli cacheté à la cire et la « petite poste » permet de distribuer le courrier en ville, au plus grand bénéfice des galants… L’arrivée du télégraphe optique de Chappe, du chemin de fer, l’institution du service rural, de la lettre recommandée (en 1829), du timbre-poste (1846) entraînent un accroissement de la vitesse de transmission et du volume transporté. Aujourd’hui la Poste traite 95 millions de documents par jour et n’a pu atteindre ce record qu’en imposant des règles précises de suscription, qui évoluent depuis le XVIIIe siècle, ce qui ne l’a pas empêchée de faire parvenir à bon port les missives où Mallarmé écrivait l’adresse du destinataire en quatrains…


Courrier spécial pour le Père Noël

L’exposition aborde évidemment les techniques modernes de communication. Sont ainsi retracées les grandes étapes de la téléphonie, des messages numériques et de l’internet, des communications spatiales. Des chapitres à part sont consacrés à la cryptologie, ou art de dissimuler le sens des messages, dont la machine Enigma employée durant la guerre par les Allemands est une des illustrations les plus célèbres, ainsi qu’aux techniques souvent pittoresques de transmission du courrier employées à travers le monde – tambours du Bénin ou rouleaux peints en Inde. On voit au fil des salles des pièces curieuses : messages sur écorce d’arbre, lettres récupérées d’un avion incendié ou d’un navire naufragé, carrés de soie chiffrés des résistants… Et l’on ne pouvait manquer d’aborder une institution qui n’est pas nouvelle : les lettres au père Noël, adressées à son adresse « au ciel », que la Poste a parfaitement su localiser. Dès 1962, elle a créé un service spécial, avec un secrétariat installé à Libourne. En 1963, on eut même droit à la première réponse du Père Noël, rédigée par la sœur du ministre des PTT, une certaine Françoise Dolto…

Illustration : Codifiez vos adresses postales, affiche de J. Tuloup, 1965, L’Adresse Musée de La Poste, Paris, © Photographie Michel Fischer


PUBLICATION :

Catalogue D'Hermès au sms… ou la saga du message aux éditions Snoek (112 p., 22 €)
Achetez ce catalogue chez Amazon
Achetez ce catalogue à La FNAC


Pour voir d'autres illustrations, cliquez sur ENGLISH VERSION en haut de page.

L’ADRESSE MUSÉE DE LA POSTE 34 Boulevard de Vaugirard – 75015 PARIS
INFORMATIONS : Tél : 01 42 79 24 24
Site: www.ladressemuseedelaposte.fr
HORAIRES : Du lundi au samedi de 10h à 18h. Fermé le dimanche, les jours fériés, et le 2 janvier 2010.
PRIX D'ENTRÉE : Plein tarif : 6,50 € (donne accès aux collections permanentes). Tarif réduit : 5 €.
Gratuité pour les moins de 13 ans.
COMMISSARIAT : Patrick Marchand
CONTACT PRESSE : Marie-Anne Teulat.
Tel : 01 42 79 23 29.
E-mail : marie-anne.teulat@laposte.fr

Abonnement (petit)

ANNONCER