ANNONCER

Accueil > Nos rendez-vous > VINCENT BARRÉ ET SYLVAIN DUBUISSON

VINCENT BARRÉ ET SYLVAIN DUBUISSON

DU 10 DÉCEMBRE 2010 AU 6 MARS 2011

Deux créateurs contemporains marqués par l’architecture et par une amitié de quarante ans


Sylvain Dubuisson, Diogène, Unité d’habitation 2009
© VIA

 

MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE ROUEN

Esplanade Marcel Duchamp
76000 ROUEN

INFORMATIONS :

• Tél. +33 (0)2 35 71 28 40
Fax +33 (0)2 35 15 43 23
• Site : www.rouen-musees.com

HORAIRES :

De 10 h à 18 h tous les jours sauf le mardi.
Nocturnes les jeudis et samedis jusqu’à 22 h.

TARIFS :

Tarif plein : 5 €. Tarif réduit : 3 €.
Entrée comprise dans le billet d’entrée des collections permanentes du musée des Beaux-Arts

COMMISSARIAT :

Laurent Salomé, directeur des musées

CONTACTS PRESSE :

• Virgil Langlade Responsable communication E-mail : vlanglade@rouen.fr
• Marine Lutz Assistante communication
E-mail : mlutz@rouen.fr
• Tél. : +33 (0)2 35 71 28 40 Fax : +33 (0)2 35 15 43 23


Le musée des Beaux-Arts propose la première exposition réunissant l’architecte et designer Sylvain Dubuisson et le sculpteur formé à l’architecture Vincent Barré. Véritable immersion des deux artistes au sein du musée et de ses collections, l’exposition invite le visiteur à arpenter les salles à la découverte des réalisations personnelles ou communes d’architecture, de sculpture, d’objets, de dessins, de photographies et de films, qui sont autant d’expressions d’inventivité mises en espace et en scène. Lampes, bureaux, assiettes, bougeoirs, théière, plats, verres, cuillères, bague, lit, horloge, miroir, tous ces objets du quotidien sont revisités, bousculés, avec des couleurs et des matières innovantes, et des résonances poétiques accentuées.


Vincent Barré, de l’architecture à la sculpture

Vincent Barré, né en 1948, est sensibilisé dès l’enfance à l’architecture et à la sculpture. Sa formation à l’école des Beaux-Arts de Paris en 1967, complétée par l’enseignement de Louis Kahn à Philadelphie en 1973, l’amène à exercer l’architecture jusqu’en 1982. Depuis, il se consacre entièrement à la sculpture, qu’il enseigne à l’école des Beaux-Arts de Paris. Dans son atelier de Saint-Firmin-des-Bois (Loiret) il emploie de nombreuses techniques : fontes de fer et d’aluminium, cire directe, aciers découpés, céramique ou monotypes. Oscillant entre figuration et abstraction, méditation et action, son œuvre cherche à figurer des « forces plutôt que des formes. »


Sylvain Dubuisson, de l’architecture au design

Sylvain Dubuisson, né en 1946, Grand Prix national de Design en 1991, se forme à l’architecture en Belgique et développe depuis les années 1980 une oeuvre inspirée par la littérature, d’un grand éclectisme de formes, de matériaux et de tirages, allant de pièces uniques à des productions industrielles. Introduit dans le monde du design en 1984 avec sa lampe Beaucoup de bruit pour rien, il connaît, depuis la création du bureau du ministre de la Culture, Jack Lang, en 1990, un succès international. La première collaboration de Sylvain Dubuisson avec le musée des Beaux-Arts de Rouen date de 1994, à l’occasion de la commande d’un Lustre monumental pour l’escalier d’honneur.


Vincent Barré, L’atelier des Cinq Rois
© Musées de la Ville de Rouen, L. Salomé

De la Ville au Corps

Douze sections scandent les espaces du musée : Ville, Érotisme et martyre, Noces, Temps, Vanités, Lumière et amour, Architectures, Voyages et pensées, Manger, Urbanité et mémoire, Repos, Corps. L’exposition permet une rencontre entre la sculpture, qui laisse transparaître le rapport physique à la matière, et le design, qui matérialise un trait, un concept. Le dessin, forme la plus essentielle de l’expression artistique, cristallise le point de rencontre de ces deux personnalités, issues d’un même métier, l’architecture, épanouies dans des techniques et des matériaux forts variés, parfois étonnants. C’est une histoire de design et de sculpture, l’histoire de deux hommes, amis depuis quarante ans, affamés de littérature et d’espace, de constructions et de rêves, qui sans cesse s’enrichissent mutuellement grâce au regard critique et bienveillant de l’autre.



Pour voir d'autres illustrations, cliquez sur ENGLISH VERSION
en haut de page
.

Abonnement (petit)

ANNONCER