ANNONCER

Accueil > Nos rendez-vous > MONTPARNASSE, LES LIEUX DE LÉGENDE Par Olivier Renault

MONTPARNASSE, LES LIEUX DE LÉGENDE
Par Olivier Renault

VIENT DE PARAÎTRE


Ateliers, cafés mythiques, cité d'artistes : quand Montparnasse était le centre du monde...

 

PARIGRAMME

131 boulevard de Sébastopol
75002 PARIS

INFORMATIONS :

• Tél.: +33 (0)1 44 83 89 21
• Site: http://www.parigramme.com
• Fax: +33 (0)1 44 83 69 20
• E-mail : mpaul-boncour@parigramme.fr

PRIX :

 

19,90 €

CARACTÉRISTIQUES DU LIVRE :

Broché, 14x21 cm, 208 pages, 3 cartes et 200 photographies anciennes et actuelles.

CONTACTS PRESSE :

• Marianne Paul-Boncour Tél.: +33 (0)1 44 83 89 21
mpaul-boncour@parigramme.fr



Rue par rue, d'ateliers cachés en cafés historiques, ce guide nous entraîne dans les pas de ceux qui ont tissé la légende du quartier, de Picasso à Modigliani, de Kiki à Man Ray, et dont l'âme s'accroche encore à une foultitude d'adresses.

"Le carrefour de Montparnasse est le centre du monde" proclame en 1921 le catalogue d'une exposition. L'espace de deux ou trois décennies accourent en effet au rendez-vous de Montparnasse l'étudiant des Beaux-Arts de Vilnius, le peintre de Barcelone, le photographe de Philadelphie, le sculpteur de Bucarest, l'écrivain du Minnesota… Ils ont vingt ans, du talent et pas un sou en poche.

Premiers arrivés, Allemands et Scandinaves ont leurs habitudes au Dôme. Suivent, dans les années 1910, les Juifs d'Europe centrale, les Espagnols ou les Italiens qu'on croise à la Rotonde. La Grande Guerre éclaircit les rangs. Les Américains prennent le relais et se dirigent en bataillons serrés vers le Dingo Bar, le Select ou la Coupole… jusqu'au krach de 1929 qui sonne la fin de la fête.

Demeure le souvenir d'un âge d'or où l'on pouvait voir Picasso, Braque, Zadkine, Cendrars, Léger, Cocteau, Matisse, Foujita s'attabler dans la cantine de Marie Vassilieff, le patron du Dôme présenter Kiki à Kisling, la Closerie des Lilas mise à sac par Breton, Desnos et leurs amis surréalistes, Hemingway boxer au Falstaff, Modigliani et Utrillo s'empoigner chez Rosalie, Elsa entraîner Aragon à l'hôtel Istria… Ce vent de liberté fut celui d'une époque mais attisa surtout plusieurs révolutions artistiques dont les œuvres ne cessent de nous émerveiller.


L'AUTEUR

Librairie à L'Arbre à lettres (rue Boulard), Olivier Renault est un fin connaisseur du XIVe arrondissement qu'il a arpenté en tous sens.

Abonnement (petit)

ANNONCER