ANNONCER

Accueil > Nos rendez-vous > 2050. UNE BRÈVE HISTOIRE DE L’AVENIR

2050. UNE BRÈVE HISTOIRE DE L’AVENIR

DU 11 SEPTEMBRE 2015 AU 24 JANVIER 2016


Plus de 70 artistes interrogent l'avenir à l'horizon 2050

David LaChapelle, Gas Shell, 2012, C-print sur dibond, 137x222x6,5 cm. Courtesy Jablonka Maruani Mercier Gallery © David LaChapelle Studio, courtesy Jablonka Maruani Mercier Gallery.


Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique et le musée du Louvre proposent un projet inédit et innovant articulé autour de l’avenir ! Peintures, sculptures, photographies, vidéos, installations et arts numériques : les plus grands artistes contemporains interrogent notre avenir.


Bodys Isek Kingelez, Kimbembele Ihunga (détail), 1994. Papier, carton et autres matériaux trouvés, 130x330x210 cm, CAAC-The Pigozzi Collection, Geneva, photos Marc Halevi © CAAC–The Pigozzi Collection, Geneva.

De Sugimoto à LaChapelle

L’exposition aux MRBAB aborde de grandes thématiques sociétales comme la surconsommation, les conflits mondiaux, la raréfaction des ressources naturelles, les inégalités sociales et économiques, la mutation de l’être humain. À ces thèmes complexes viennent se greffer des visions positives et constructives, parfois même teintées d’humour. Des artistes belges et internationaux comme Sugimoto, Boetti, Kingelez, Warhol, LaChapelle, Gursky, Op de Beeck, Yongliang, Turk, Alÿs, nous invitent ainsi à (re)penser l’avenir. L’exposition complémentaire du musée du Louvre (du 24 septembre 2015 au 4 janvier 2016) se projette dans le futur en se fondant sur une lecture subjective du passé, imaginée et portée par la création artistique des millénaires précédents.


La démonstration d’Attali

Ces deux expositions sont inspirées du livre de Jacques Attali, Une brève histoire de l’avenir (Fayard). Selon l’auteur, l’histoire de l’humanité peut se raconter comme la succession de trois grands ordres politiques : l’Ordre rituel (idéal théologique), l’Ordre impérial (idéal territorial) et, enfin, l’Ordre marchand (idéal individualiste), qui nous régit depuis le Moyen-Âge. Au fil des siècles puis des décennies, son centre d’activité s’est déplacé d’un « cœur » à l’autre (Bruges, Venise, Amsterdam, etc.) puis a traversé l’océan pour rejoindre la côte est des Etats-Unis avant d’aboutir sur les rives du Pacifique, à Los Angeles. Plus encore qu’il ne révèle les lois du passé, ce récit permet de dégager celles de l’avenir. Et permet d’en prédire le cours. Selon Jacques Attali, l’avenir se déroulera en cinq vagues : le déclin relatif de l’Empire américain, l’éclatement polycentrique du monde, l’hyperempire, l’hyperconflit et, enfin, l’hyperdémocratie.


Jean-Michel Alberola, L'espérance à un fil, 2006-2009, 8x23x3,5 cm, Collection Antoine de Galbert, Paris, inv. 1641
© Galerie Daniel Templon, Paris

Hyperconflit ou hyperdémocratie ?

En huit volets richement illustrés d’œuvres contemporaines, l’exposition développe ces différentes directions. Los Angeles et la suprématie américaine montre comment la ville californienne s’est imposée comme nouveau « cœur » du capitalisme grâce au microprocesseur avant que le Déclin de l’empire américain amène à un nouveau monde polycentrique, vite supplanté par un nouveau pouvoir conquérant : cet Empire du marché impose un mode de vie basé sur la (Sur)consommation dans un monde virtuel d’objets connectés. L’éclatement de l’Ordre marchand et l’augmentation de la population font peser une menace sur les ressources naturelles : sur cette Planète menacée, où tout devient marchand, la dernière quête est celle de l’immortalité : Le temps, une denrée rare. Si l’humanité arrive à surmonter la phase des Hyperconflits, générés par des déséquilibres extrêmes, elle pourra envisager la victoire des forces du bien sur celles du mal : mais cette hyperdémocratie appartient au règne des Utopies


PUBLICATION :

• Catalogue de l’exposition : 2050. Une brève histoire de l’avenir, par Jacques Attali, Jennifer Beauloye, Pierre-Yves Desaive, Michel Draguet, 224 p., 100 ill., Snoeck, 2015, 32 €.


Pour voir d'autres illustrations, cliquez sur English Version, en haut de page

MUSÉES ROYAUX DES BEAUX-ARTS DE BELGIQUE Rue de la Régence, 3 - 1000 Bruxelles
INFORMATIONS : • Tél. : +32 (0)2 508 32 11
• Mail : info@fine-arts-museum.be
• Sites : www.fine-arts-museum.be - www.expo-2050.be
HORAIRES : • Du mardi au vendredi de 10h à 17h
• Samedi et dimanche de 11h à 18h
TARIFS : • Adulte : 14,50 €
• Senior : 12,50 €
• Moins de 26 ans : 8 €
• Enseignants, personnes souffrant d’un handicap et leur accompagnateur : 10,50 €
• Moins de 6 ans, ami des MRBAB, membre ICOM : gratuit
COMMISSARIAT : • Pierre-Yves DESAIVE, responsable médias numériques & art contemporain
• Jennifer BEAULOYE, docteur en histoire de l’art et chercheur post-doctoral en muséologie et nouvelles technologies
• Jean DE LOISY, conseiller scientifique
• Jacques ATTALI, conseiller scientifique
CONTACTS PRESSE : • Isabelle Bastaits
Responsable Communication et Relations extérieures
+32 (0)2 508 34 09 | +32 (0)479 24 99 04
isabelle.bastaits@fine-arts-museum.be
• Samir Al-Haddad
Attaché de Presse
+32 (0)2 508 34 08 | +32 (0)472 50 00 14
samir.al-haddad@fine-arts-museum.be

Abonnement (petit)

ANNONCER