ANNONCER

Accueil > Nos rendez-vous > SORTILEGES DE L’EAU. LE SYMBOLISME SUISSE

SORTILEGES DE L’EAU. LE SYMBOLISME SUISSE

DU 24 JUIN AU 24 SEPTEMBRE 2017

De Böcklin à Vallotton, la dimension aquatique chez les symbolistes suisses

Ferdinand Hodler, La Source, 1904-1910, huile sur toile, 130 x 100 cm. Coll privée, Suisse

 

MUSÉE FÉLICIEN ROPS

Rue Fumal, 12 - 5000 NAMUR

INFORMATIONS

• Tél. : +32 (0)81 776 755
www.museerops.be
www.ropslettres.be
facebook.com/museerops
• E-mail : info@museerops.be

HORAIRES

• Du mardi au dimanche de 10h à 18h
• Ouvert les lundis en juillet et août
• Nocturnes jusqu’à 20h tous les 1ers jeudis du mois

TARIFS

• Collection permanente : 3€/1,50€/1€
• Exposition temporaire : 3€/1,50€/1€
• Billet combiné : 5€/2,50€/1,50€
• Moins de 12 ans, art. 27, 1er dimanche du mois : gratuit
• Visite guidée : 1h, 40€ (25 pers. max) +32 (0)81 77 67 55

COMMISSARIAT

Ingrid Beytrison Comina, Fondation Pierre Arnaud (Valais, Suisse).

CONTACT PRESSE

Valérie Minten
• Tél.: +32 (0)81 775 370
valerie.minten@province.namur.be

Apparu à la fin du XIXe siècle dans un climat de profonds bouleversements, le symbolisme se développe en Europe en réaction au matérialisme, au positivisme et au réalisme en art. Empreint de spiritualité, il favorise la traduction des états d’âme, de l’imaginaire et du rêve. L’élément liquide, avec ses variations poétiques et ses évocations mystiques, ne pouvait qu’être une source inépuisable d’inspiration pour les artistes, notamment helvétiques, qui sont fortement influencés par la nature. À la fois surface ou profondeur, opaque ou transparente, déferlante ou calme, l’eau reflète la bivalence du symbolisme, oscillant entre pessimisme noir et idéalisme.

Le symbolisme se développe en Suisse dès les années 1880. Des artistes comme Ferdinand Hodler (1853-1918) ou Félix Vallotton (1865-1925) bénéficient d’une réputation internationale grâce à leur participation à des Salons artistiques à Paris, comme ceux de la Rose-Croix (1892) ou des Indépendants. Nombre d’entre eux suivent une voie très personnelle, entre identité helvétique et apport européen, en demeurant soit en Suisse, soit dans les pays limitrophes.

Grâce à la diversité des œuvres présentées et de leurs auteurs, l’exposition dévoile les nombreuses facettes du symbolisme suisse à travers le prisme de l’eau, dont le riche répertoire thématique inspira peintres, sculpteurs et céramistes.

Différentes thématiques aquatiques jalonnent cette découverte des symbolistes suisses. Au fil de l’eau, les paysages évoquent visions lacustres, vifs ruisseaux, mares dormantes, sensuelles vagues, tandis que la femme incarne la source de la vie et des passions. Entre méditation et exaltation, les artistes suisses dévoilent la puissance de la nature qui les entoure et se font les chantres de la poésie du symbole.


• Artistes exposés : Auguste Baud-Bovy, Ernest Biéler, Arnold Böcklin, Ferdinand Hodler, Auguste de Niederhäusern dit Rodo, Charles-Clos Olsommer, Alexandre Perrier, François de Ribaupierre, Albert Schmidt, Carlos Schwabe, Albert Trachsel, Félix Vallotton, James Vibert.


PUBLICATION

• Catalogue sous la direction d’Ingrid Beytrison Comina, textes de Véronique Carpiaux, Ingrid Beytrison Comina, Christophe Flubacher, Denis Laoureux, Jean-David Jumeau-Lafond, 176 p., 130 illu., éd. Favre, Lausanne, 29€.

Abonnement (petit)

ANNONCER