Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

Accueil > Nos rendez-vous > RAMIRO ARRUE (1892-1971) UN PEINTRE EMBLEMATIQUE DU PAYS BASQUE

RAMIRO ARRUE (1892-1971)
UN PEINTRE EMBLEMATIQUE DU PAYS BASQUE

DU 8 JUILLET AU 17 SEPTEMBRE 2017


Entre avant-garde et tradition, une iconographie idéale du Pays basque

Ramiro Arrue, Le bouvier et son fils en Labourd, gouache, 22 x 27 cm © Collection Villa Les Camélias.


La grande exposition de l’été au Bellevue est une rétrospective du peintre emblématique du Pays basque. Elle présente plus de 300 œuvres (huiles, gouaches, dessins, émaux, photos, croquis...) en provenance des musées de Bilbao, Vitoria, Bayonne, Guétary, Bergara, Pau, Genève, Cap d’Ail, Saint-Jean-de-Luz et de nombreuses collections privées. Elle permettra de découvrir des œuvres jamais présentées au public, notamment neuf panneaux exceptionnels de la Fondation Telesforo de Monzon de Bergara (Guipúzcoa) représentant des scènes de la vie quotidienne et des prêts du seul musée consacré à Ramiro Arrue, la Villa Les Camélias à Cap d’Ail (Alpes-Maritimes), initiatrice de l’événement.

Né à 1892 à Bilbao et mort en 1971 à Saint-Jean-de-Luz, Ramiro Arrue peintre, illustrateur, décorateur, a consacré toute son œuvre au Pays basque qu’il a représenté sur un mode figuratif. Peintre de paysage apprécié, Ramiro Arrue est pourtant davantage connu du grand public pour ses « types basques », personnages que l’on pourrait croire artificiels tant ils symbolisent l’imaginaire basque à la limite de l’image d’Epinal. Les grands thèmes de la vie collective sont illustrés de façon intemporelle : l’artiste les interprète et les recrée en images de la maternité, du deuil, des travaux, des fêtes, des jeux et des sports basques.

Ramiro Arrue aurait pu jouer le rôle de chef de file de la peinture basque car il expose avec succès ses œuvres à Paris, Londres ou en Amérique latine (Buenos Aires, Córdoba, Montevideo) et connaît bien les milieux artistiques français et espagnols. Il côtoie les avant-gardes lors de sa formation parisienne dans les années 1910-1920 (où il expose au Salon d’Automne de Paris). Intéressé par les révolutions esthétiques et les différents courants artistiques (comme le symbolisme ou le cubisme), il s’en tient raisonnablement éloigné en choisissant un régionalisme délibéré. Malgré ses nombreux séjours à l’étranger, l’enracinement à sa terre natale est trop fort, il décide de revenir aux sources où il continue à représenter humblement et inlassablement son pays... Sa peinture incarne ce retour : la blancheur éclatante des façades de maison et des tenues de pelotaris, des rouges basques, bruns ou bleus ceignant les figurants, et les décors d’un pays basque paradisiaque où émane une sérénité teintée de mystère...


A VOIR AUSSI
• Ballet Basque Shorlekua : cette partie de l’exposition est présentée au Musée basque et de l’Histoire de Bayonne. Elle comprend une vingtaine de dessins originaux préparatoires (décors et costumes) exécutés vers 1938 par Ramiro Arrue. Du 1er juillet au 10 septembre - Salle Xokoa, entrée libre. www.musee-basque.com

LE BELLEVUE Place Bellevue, 64200 BIARRITZ
INFORMATIONS • Tél. : +33 (0)5 59 41 57 50
• Site internet : www.biarritz.fr
• E-mail : culture@biarritz.fr
HORAIRES • Ouvert tous les jours de 11h à 20h
• Fermé le mardi
TARIFS • Plein tarif : 7 €
• Tarif réduit : 5 €
• Gratuit jusqu’à 12 ans
COMMISSARIAT Olivier Ribeton, conservateur en chef du Musée Basque et
de l’Histoire de Bayonne
CONTACT PRESSE Marie-Hélène Labasse
• Tél. +(33)5 59 41 57 53
• E-mail : mh.labasse@biarritz.fr

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER