ANNONCER

Accueil > Nos rendez-vous > Millie Chen extreme Centre en Collaboration Avec Warren Quigley Et Evelyn Von Michalofski

MILLIE CHEN EXTREME CENTRE
en collaboration avec Warren Quigley
et Evelyn Von Michalofski

DU 14 FEVRIER AU 16 MAI 2007 Vernissage le 13 février 2007 de 19h00 à 20h30


Première présentation en Europe des dernières créations d'une figure montante de la scène artistique canadienne

MILLIE CHEN, Chinoiserie Room (détail) Gladstone Hotel, Toronto, 2005 Photo : Millie Chen


Artiste canadienne d’origine chinoise, installée dans la région de Niagara à proximité de Buffalo où elle enseigne, Millie Chen élabore des œuvres qui font appel à différentes pratiques artistiques autour de phénomènes sensoriels. De la vidéo au son en passant par les arts graphiques et la performance, Millie Chen s’appuie sur sa double culture pour arpenter des espaces culturels dissemblables et les frotter l’un à l’autre.


Un étonnant théâtre de la mémoire.

Millie Chen explore également les fonctions et les mythes qui entourent les « corps culturels », à travers des expériences avec la biologie, la géographie, le culinaire, l’interaction sociale. Le corpus de son travail interdisciplinaire interroge, depuis plus de dix ans, l’espace public, et les publics, autour de questions qui sont aujourd’hui communes à quelques artistes de divers continents : l’identité, la construction de soi et l’approche critique des réseaux culturels qui fondent chaque existence et sont des éléments essentiels à l’œuvre. Cette relation sensorielle, physique et visuelle à l’autre, vers l’autre, est un dénominateur commun à l’ensemble de ses projets et objets. En inventant ses « voyages immobiles », l’artiste propose l’activation d’un très étonnant théâtre de la mémoire.


Une représentation du monde moins innocente qu’il n’y paraît

Le projet Extreme Centre, créé en collaboration avec Warren Quigley et Evelyn Von Michalofski, a été élaboré conjointement par le Centre culturel canadien et le Wharf afin de proposer à leurs publics respectifs, en deux lieux distincts, un ensemble composé de sept œuvres. L’une d’elles, wallpaper 2007, installation décorative envahissante, se dédouble pour relier l’un à l’autre les deux pôles de l’exposition. Le Grand Salon du Centre culturel canadien est ainsi transformé avec d’étranges « chinoiseries » qui prennent un sens tout particulier en ce lieu, si l’on pense à l’attraction que fût le continent asiatique au cours du 19ème siècle à Paris et à la production d’objets kitsch qui en a découlé. Ces papiers peints revisités par Chen proposent une sorte de petite féerie où la représentation du monde est bien moins innocente qu’il n’y paraît. Le visiteur emprunte un imposant labyrinthe ponctué par d’étranges sources sonores qui perturbent son cheminement et sa perception de l’espace. Cette seconde installation, englobante et perturbante, qui occupe la galerie principale, donne son nom au projet tout entier, Extreme Centre.


Le magique du quotidien

Au Wharf, ce sont les installations call (2001, installation sonore et visuelle), crave, (1994, installation au sol), 6 Breaths Per Minute : Everyday Incantations (2007, installation vidéo miniature créée en collaboration avec Evelyn von Michalofski), Demon Girl Duet, 2007 (diptyque vidéo) qui sont présentées, avec wallpaper 2007. Ces deux expositions construisent un ensemble inédit incluant trois œuvres nouvelles présentées pour la première fois en France. Ce projet peut être considéré comme le plus important de Millie Chen à ce jour en France et en Europe. Il permet de découvrir, pour peu que l’on y prête attention, une pratique singulière alliant aux techniques de création visuelle « le magique du quotidien ». Pour elle " Manger des mets savoureux, écouter de la musique sublime, respirer des parfums complexes, ou faire de l’art impliquent une participation à des rituels. Les rituels sont essentiels pour donner un sens à la vie ; ils constituent un moyen d’explorer l’existence. Le développement de la culture est fondé sur ces activités qui portent l’existence au-delà de la simple survie. "



  • Millie Chen est une figure montante de la scène canadienne. Ses œuvres ont fait l’objet de nombreuses expositions personnelles et collectives, en Europe, en Amérique du Nord et en Asie: Gerardus van der Leeuw Ethnological Museum (Groningen, Pays Bas, 1993), Catalyst Arts (Belfast, Ireland du Nord, 2002) ; Power Plant (Toronto, 1994, Art Gallery of Ontario (Toronto, 1999), Art Gallery of Hamilton (2001), La Centrale/ Galerie Powerhouse (Montréal, 2002), Edmonton Art Gallery (2004), Textile Museum of Canada (Toronto, 2006) , Art in General (New York, 1997), Southern Exposure (San Francisco, 2000) Gallery 312 (Chicago, 2004), Hong Kong Heritage Museum (Shatin, Hong Kong, 2006), Tank Loft Arts Center (Chongqing, Chine, 2006). Son travail a été récompensé par de nombreux prix et commandes publiques et elle a récemment reçu la prestigieuse Bourse Chalmers du Conseil des arts de l’Ontario pour la création d’une installation vidéographique basée sur deux voyages au long des fleuves Yangtze en Chine et Niagara au Canada / Etats-Unis. Parmi ses commandes publiques on compte : Gladstone Hotel (2005) ; Dempsey Park (2001, en collaboration avec Warren Quigley) ; Lakeshore Grounds (2001, avec W. Quigley) ; Chemin de fer Canadien Pacifique (1999) ; Toronto Transit Commission, (1997 avec W. Quigley).

  • CENTRE CULTUREL CANADIEN 5, rue de Constantine, 75007 Paris
    INFORMATIONS : Tél. 01 44 43 21 90 Fax 01 44 43 21 99 Site: www.canada-culture.org
    HORAIRES : Le mardi, mercredi, et vendredi de 10h00 à 18h00.
    Jeudi de 10h00 à 21h00. Samedi de 14h00 à 18h00
    PRIX D'ENTRÉE : Entrée libre et gratuite
    COMMISSARIAT : Catherine Bédard et Gilles Forest
    CONTACT PRESSE : Patricia Quevedo E-mail : patricia.quevedo@www.canada-culture.org.
    Cette exposition est organisée en partenariat avec le Wharf, Centre d’art contemporain de Basse Normandie. L'exposition au Wharf a lieu du 3 février au 16 mai 2007.

    Abonnement (petit)

    ANNONCER