ANNONCER

Accueil > Nos rendez-vous > Le Goût De La Grâce Et Du Joli La Collection Oulmont Dessins, Peintures Et Pastels Du Xviiie Siècle

LE GOÛT DE LA GRÂCE ET DU JOLI
La collection Oulmont
Dessins, peintures et pastels du XVIIIe siècle


DU 9 JUIN AU 1er OCTOBRE 2007

De Boucher à Tiepolo, la renaissance d'une remarquable collection d'œuvres du XVIIIe siècle

François BOUCHER (Paris, 1703 – Paris, 1770) Etude pour « La critique de l’École
des femmes » de Molière
. Sanguine sur papier

 

MUSEE DEPARTEMENTAL D'ART ANCIEN ET CONTEMPORAIN

1, place Lagarde
88000 Epinal

INFORMATIONS :

T : +33 (0)3 29 82 20 33 F: +33 (0)3 29 82 01 63
E-mail : musee-mdaac@cg88.fr
Site: www.vosges.fr
Attention! Avec le nouveau TGV, Epinal n'est plus qu'à 2h15 de Paris.

HORAIRES :

10h-12h30 ; 13h30-18h.
Fermé les mardis.

PRIX D'ENTREE :

Individuel : 2.3€
Exposition + Musée : 4.6€
Enfants jusqu'à 16 ans : Gratuit

COMMISSARIAT :

Commissaire général : Philippe Bata,
conservateur en chef du patrimoine
Commissaire scientifique : Jérôme Delaplanche
docteur en histoire de l'art, auteur du catalogue

CONTACT PRESSE :

Marie Hélène Alévêque
Tel : 03 29 82 23 44
E-mail : mhaleveque@cg88.fr


La collection léguée au début du siècle dernier par le docteur Paul Oulmont à la ville d’Épinal, et destinée au musée départemental, contient des chefs-d’œuvre de tout premier plan. Les dessins de Tiepolo, de Guardi, de Greuze et de Boucher présentés au public pendant cette exposition comptent parmi leurs compositions les plus remarquables. La collection – quatre-vingts dessins et vingt tableaux - réserve de merveilleuses découvertes. L’ensemble charme également par sa cohérence. Par sa préférence accordée à la séduction sur l’érudition, au joli sur le sérieux, la collection Oulmont apparaît comme un parfait exemple du goût des collectionneurs de la Belle Époque pour ce moment de grâce que fut l’art du XVIIIe siècle en France, en Angleterre et en Italie. L’exposition est organisée avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, du Conseil Général des Vosges, du Conseil régional de Lorraine, de la Ville d’Epinal, de BNP PARIBAS, de ARCHES-ARJOWIGGINS.


Restauration et recherche scientifique

Paul Oulmont né à Epinal en 1849 et mort à Paris en 1917, médecin parisien, issu d’une famille vosgienne et d’une famille de professeurs de médecine liée à la grande bourgeoisie d’affaire parisienne des Fould et des Péreire, avait conditionné son legs à la présentation des œuvres dans une salle portant son nom. La collection, exposée de 1919 à 1925 dans la section des beaux-arts du Musée, bénéficia à partir de 1927 d’une salle construite à cet effet. La surexposition ayant entraîné une insolation de certains dessins, les œuvres ont fait l’objet à partir de 2000 d’une importante campagne de restauration, comportant leur ré encadrement dans des montages non-acides. L'exposition permet de présenter à nouveau cette collection au public, et de diffuser en même temps le résultat des plus récentes recherches la concernant par des spécialistes de cette période. Depuis le catalogue rédigé en 1929 par le conservateur André Philippe, la collection attendait d’être étudiée, et le travail de Jérôme Delaplanche apporte les éléments d’attribution les plus récents.


Le goût Goncourt

L’exposition et le catalogue sont aussi l'occasion de rendre hommage à Charles Oulmont (1883-1984), neveu de Paul, qui l'avait chargé de lui constituer une collection d’objets et d’œuvres d’art. Savant, homme de lettres et de théâtre, critique musical et historien d’art, Charles Oulmont a laisse une bibliographie importante. Son érudition forma le goût et le profil d’une collection qui se concentre sur les artistes de la génération de Fragonard et d’Hubert Robert. Conçue pour composer un ensemble de « petits-maîtres » du XVIIIe, la collection Oulmont est caractéristique du « goût Goncourt », en usage chez les collectionneurs de la Belle Époque, mis en vogue, dans les années 1860, par Edmond et Jules de Goncourt. Écrivains, critiques et collectionneurs, les deux frères considéraient l’art du XVIIIe siècle comme un sommet de l’expression artistique française, moment où la grâce et la manière le disputent à la nostalgie esthétique de l’Ancien Régime. Pour ces esprits raffinés, épris de grâce, le XVIIIe siècle éleva le joli au style.


PUBLICATION

Catalogue de l'exposition sous la direction de Jérôme Delaplanche. Coédition Musée départemental d'art ancien et contemporain/ Editions Illustria - la Librairie des Musées. Dimension 24x 30; 176 pages, ouvrage en couleurs. Version reliée : 35€; version brochée : 28€.
Illustration : Louis Carrogis dit DE CARMONTELLE (Paris, 1717 – Paris, 1806) Portrait de Madame du Deffand Sanguine, graphite, aquarelle et gouache sur papie

Abonnement (petit)

ANNONCER