ANNONCER

Accueil > ArtAujourd'hui Hebdo > N° 281 - du 22 novembre 2012 au 28 novembre 2012

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 281 - du 22 novembre 2012 au 28 novembre 2012


Salvador Dalí, Autoportrait au cou de Raphaël, vers 1921, huile sur toile, 40,5 x 53 cm. Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres © Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dalí/Adagp, Figueres, Paris, 2012 (exposition au Centre Pompidou, Paris)

L'AIR DU TEMPS

Dali, record en vue ?

PARIS – Elle s’est tenue au siècle dernier - en 1979, du vivant de l’artiste - mais détient toujours le record de fréquentation pour une exposition au Centre Pompidou : 840 000 visiteurs. Aussi, même s’ils s’en défendent, les organisateurs, dont Jean-Hubert Martin qui avait signé un autre beau résultat avec Les magiciens de la Terre et l’architecte Oscar Tusquets, qui avait signé la scénographie en 1979, auront le regard rivé sur les compteurs…Cette nouvelle grand-messe dalinienne n’est pas un remake mais se singularise par des dimensions tout aussi imposantes : plus de deux cents œuvres. Et pas seulement les grands classiques que sont les « montres molles » ou les apparitions et jeux d’optique. Le propos est de montrer la variété de la production de Dalí, sans cacher sa part d’ombre (ses accointances avec la dictature franquiste) mais en montrant son rôle pionnier dans la mise en scène médiatique de l’artiste ou dans l’affirmation de la performance comme genre à part entière.
Dali au Centre Pompidou du 21 novembre 2012 au 25 mars 2013.

En savoir plus

EXPOSITIONS


Antony Van Dyck, Sanson et Dalila, huile sur toile, 152,3 x 232 cm, ca. 1618-1620. Londres, Dulwich Picture Gallery.

Van Dyck, peintre le plus rapide du monde

MADRID – Il aurait certainement figuré dans le Livre des records de l’époque. Entre 1615 et 1621, la production picturale d’Antony Van Dyck suffirait à le placer parmi les maîtres du XVIIe siècle. Entre ces deux dates, qui marquent son entrée dans l’atelier de son mentor, Rubens, et son départ pour l’Italie, il produit 160 tableaux. Soit le rythme affolant d’une peinture tous les quinze jours - et pas toujours de petit format, certaines mesurant plus de deux mètres de côté, comme le Serpent d’airain du Prado ou l’Entrée du Christ à Jérusalem (Indianapolis Museum of Art). Cette activité frénétique est menée de front avec l’aide que lui réclame son patron et une abondante pratique du dessin. En 1615, Van Dyck est tout juste sorti de son adolescences anversoise : il n’a que 15 ans… Le Prado n’a donc eu aucun mal à monter, avec l’aide du musée Boijmans van Beuningen de Rotterdam et de nombreux prêteurs internationaux, une richissime exposition d’une centaine d’œuvres, montrant la plénitude d’un génie juvénile. Ce qui méritait bien une expérience d’émulation : les jeunes de 15 à 25 ans entreront gratis le dernier vendredi soir de chaque mois…
El joven Van Dyck au musée du Prado, du 20 novembre 2012 au 3 mars 2013.

En savoir plus

Ces expositions ouvrent également

Les poupées de Bartlett

LAUSANNE – La Collection de l’Art brut présente la première grande rétrospective dédiée à Morton Bartlett (1909-1992), un graphiste américain sans enfants, qui se créa sa propre famille…en poupées de plâtre. Du 23 novembre au 14 avril 2013.

En savoir plus

Cinquante ans d’art russe

LONDRES – La Saatchi Gallery consacre deux ambitieuses expositions à l’art russe : celui des années 1960-80 dans Breaking the Ice (du 21 novembre 2012 au 24 février 2013) et la création actuelle dans Gaiety is the most outstanding feature of the Soviet Union (du 21 novembre 2012 au 5 mai 2013). Photo : une œuvre de Gosha Ostretsov.

En savoir plus

Loutherbourg de retour en Alsace

STRASBOURG – Peintre des naufrages, des pastorales et des batailles, Philippe-Jacques de Loutherbourg (1740-1812) fut admiré par Diderot avant de partir faire l’essentiel de sa carrière en Angleterre. Le musée des Beaux-Arts lui offre sa première véritable rétrospective dans sa ville d’origine. Du 17 novembre 2012 au 18 février 2013.

En savoir plus

VENTES


Lot 63, Pendentif en forme de chouette. El Viejo, Région de Guanacaste, Costa Rica 200 à 600 après J.-C. Jade semi-translucide vert foncé à patine brillante. Estimation : 4000-5000 €. Courtesy Binoche & Giquello.

Costa Rica, terre de jade

PARIS – Carlos Balser fut un personnage haut en couleur : originaire du Lichtenstein, il traversa l’Atlantique à bord d’un navire bananier pour chercher fortune au Costa Rica, dans les années vingt. Il s’y lança dans l’activité hôtelière en ouvrant le Grand Hôtel (l’hôtel Don Carlos, qui existe toujours dans la capitale, San José, fut également sa création). Artiste de talent, il fut également l’auteur de fresques dans la cathédrale. Comme si cela ne suffisait pas, il eut aussi une activité notable d’archéologue, fouillant de nombreux sites du pays et se spécialisant dans le jade, auxquels il consacra plusieurs études et aidant le musée national à acquérir des pièces auprès des fouilleurs clandestins, les huaqueros. C’est la collection d’un ami néerlandais qui forme l’ossature de cette vente : pendentifs zoomorphes et anthopomorphes, perles tubulaires, amulettes, éléments de collier et de boucles d’oreille, des régions de Nicoya, Guanacaste ou Vereh, qui posent l’obsédante question : pourquoi tant d’objets de jade au Costa Rica alors qu’on n’y a toujours pas trouvé trace d’une seule mine ?
Collection de jades du Costa Rica à l’hôtel Drouot (SVV Binoche & Giquello) le 26 novembre 2012

En savoir plus

L'ARTISTE DE LA SEMAINE


Yue Minjun, The Execution, 1995, huile sur toile, 150 x 300 cm. Collection privée. © Yue Minjun

Yue Minjun, le rire qui glace

PARIS – C’est le « peintre du rire » : Yue Minjun s’est fait connaître pour ses portraits de personnages aux visages roses boursouflés par un rire glaçant. Né en 1962 à Daqing en Chine, il ne se lance réellement dans une carrière artistique qu’en 1985 en commençant des études à l’Ecole normale du Hebei. Il en sortira diplômé quatre ans plus tard, en même temps que la révolte étudiante est écrasée place Tien Anmen. Marqué par cet événement, il définit son «style» lors d’un séjour dans une communauté artistique près de Pékin un rictus impénétrable, comme une forme de défense, dont il affuble ses personnages, reproduits à l’infini comme des produits en série. C’est le début des années 1990, la Chine s’ouvre au monde et Yue Minjun va devenir l’un des mousquetaires de la nouvelle garde asiatique. Ses œuvres atteignent aux enchères des prix auparavant inconcevables : 6 millions $ en 2007 pour The Execution, inspiré du tableau de Manet sur la mort de l’empereur Maximilien.
• Yue Minjun est exposé à la Fondation Cartier, jusqu’au 17 mars 2013.

LES VERNISSAGES DE LA SEMAINE

LIVRES

Artiste, mode d’emploi

A l’heure de se lancer sur le marché de l’art, les débutants souffrent souvent d’un excès d’enthousiasme et d’un défaut d’informations pratiques. Cet ouvrage tempère le premier et dispense les secondes en abondance. Sous forme d’interviews courtes avec des acteurs variés (artistes, galeristes, agents, collectionneurs, organisateurs de salons, etc.) sont abordées des questions primordiales : comment nouer efficacement le lien avec des galeries ? comment vendre aux enchères ? comment participer à des salons ? comment répondre à une commande publique ? comment déclarer ses revenus ? TVA, assurance, précompte, 1% artistique ou droits d’auteur sont abordés et éclairés par des cas concrets ou des expériences personnelles. La France compterait 60 000 artistes dont seulement 8000 exposent régulièrement. Comment sauter le pas ? Ce vademecum offre une série de clés et sera utilement complété par la lecture de deux autres titres de la même collection, signés par Sophie Blachet : Où exposer en France et Où exposer en Europe.
Réussir sa vie d’artiste, mode d’emploi par Brigitte Camus, lelivredart, 2012, 252 p., 19,50 €

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

BRÈVES

ISTANBUL – Le salon d’art moderne et contemporain Contemporary Istanbul se tient du 22 au 25 novembre 2012. Il est accompagné de la manifestation Art Istanbul, semaine d’expositions et débats dans les principales galeries de la ville.

En savoir plus

LIANZHOU (Chine) – Le Festival de photographie se tient du 23 novembre au 26 décembre 2012 sur le thème de «Narration et formes narratives».

En savoir plus

MONTEVIDEO – La 1e Biennale d’art contemporain, intitulée El Gran Sur, ouvre le 23 novembre.

En savoir plus

PARIS – Art en capital réunit quatre salons (Salon des artistes français, Comparaisons, Salon des artistes indépendants, Salon du dessin et de la peinture à l’eau) et rassemble près de 2000 artistes au Grand Palais, du 27 novembre au 2 décembre 2012.

En savoir plus

STRASBOURG – La 17e édition de ST-ART, foire européenne d'art contemporain, se tient du 23 au 26 novembre 2012.

En savoir plus

SENLIS – Le musée d’Art et d’Archéologie rouvre le 24 novembre 2012, après cinq ans de travaux. Il contient notamment une collection d’ex-voto de la forêt de Halatte, des sculptures en bois de la Renaissance et des salles dédiées à Thomas Couture et Séraphine de Senlis.

En savoir plus

Abonnement (petit)

ANNONCER