ANNONCER

Accueil > ArtAujourd'hui Hebdo > N° 397 - du 9 juillet 2015 au 9 septembre 2015

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 397 - du 9 juillet 2015 au 9 septembre 2015


Adelita Husni-Bey, Working for a World Free of Poverty, 2014. Courtesy Biennale de Thessalonique.

Notre prochain numéro paraîtra le 10 septembre 2015. Bonnes vacances !

10 EXPOSITIONS POUR L'ÉTÉ

L'Europe a du goût

Beaucoup des expositions mentionnées dans nos dernières newsletters restent ouvertes en juillet et août : Basquiat à Bilbao, Audrey Hepburn à Londres, Piero di Cosimo à Florence, Frederick Kiesler à Vienne, Man Ray à Copenhague... Mais la pression de l'actualité est telle que chaque jour amène son lot de vernissages. Voici donc un nouveau choix, partiel et partial, qui permet au moins de parcourir un continent en plein doute, de Paris à Budapest, de Londres à Ostende. Avec un joker à l'heure où l'avenir de la Grèce reste suspendu à un fil : la cinquième Biennale d'art contemporain de Thessalonique qui prend pour emblème une belle phrase d'Antonio Gramsci : «Entre le pessimisme de l'intelligence et l'optimisme de la volonté». L'avenir nous dira lequel a vaincu...

La 5e Biennale de Thessalonique (du 23 juin au 30 septembre 2015)

1 Visions multiples

AIX-EN-PROVENCE – Derrière le sigle de GRAV se cache le Groupe de recherche d’art visuel, qui réunit six artistes à la fin des années soixante, dont Julio Le Parc et François Morellet. Adeptes d’expérimentations optiques, ils sont influencés par Vasarely, l’inventeur de l’Op Art (Yvaral, l’auteur du logo Renault, est même son fils). Autant de raisons pour les réunir dans la Fondation qui lui est dédiée depuis 1966 et qui sort enfin d’une période de turbulences.
L’œil phénomène, du GRAV à Michel Paysant à la Fondation Vasarely, du 19 juin au 20 septembre 2015.

En savoir plus

2 Chéreau, une vie

AVIGNON – Comment retracer un itinéraire comme celui de Patrice Chéreau (1944-2013), homme de théâtre et d’opéra, écrivain et cinéaste ? De sa célèbre mise en scène de Macbeth à Avignon en 1988 à La Reine Margot, film de grand succès avec Isabelle Adjani, il a su toucher tous les genres. Basée sur ses archives, déposées à l’IMEC, cette exposition qui marque la réouverture de la Collection Lambert dans des espaces deux fois plus grands, trace un portrait en creux. Chéreau y est défini par ses passions visuelles, d’Adel Abdessemed à Bob Wilson, en passant par des maîtres classiques comme Chassériau, Géricault ou Renoir.
Patrice Chéreau, un musée imaginaire à la Fondation Lambert, du 11 juillet au 11 octobre 2015.

En savoir plus


Olga Tobleruts, Modèles (detail), polyptyque, 6 parties, 1995-1996, impression sur toile, 90 x 60 cm © Courtesy Multimedia Art Museum, Moscou.

3 Bouffées néo-classiques en Russie

BUDAPEST – On savait la Russie encline à célébrer sa grandeur impériale et à chercher dans le passé des motifs de fierté nationale. Dans cette optique, le succès du mouvement lancé par le philosophe-artiste Timur Novikov dans la décennie 1990 et baptisé « néo-académisme » peut être lu comme un signe fort. Au XXe siècle, l’apologie du classicisme et de l’historicisme a été essentiellement le fait de régimes totalitaires. Les artistes contemporains le savent très bien : sauront-ils garder la nécessaire distance, l’indispensable humour ?
Absolute Beauty – Neoacademism in Saint Petersburg, au musée Ludwig, du 10 juillet au 13 septembre 2015.

En savoir plus


Pieterjan Ginckels, A-shovelin South, 2015.

4 L’art à la mer

KNOKKE et CÔTE BELGE - Tous les trois ans, le littoral belge accueille, le temps de l’été, des installations d’une trentaine d’artistes, dont certaines ont vocation à devenir pérennes. Intitulée Beaufort, cette « triennale d’art contemporain sur mer » présente sa cinquième édition. De Martí Anson à Mark Wallinger, les participants mêlent « valeurs sûres » et « émergents ». Parmi les plus attendus, figure A Dog Republic, un collectif qui comprend notamment un vétéran de l’utopie, Yona Friedman (92 ans).
Beaufort, du 21 juin au 21 septembre 2015.

En savoir plus

5 Cornell, homme à boîtes

LONDRES – Sans bouger de Times Square, il a enfermé le monde dans ses petites boîtes caractéristiques. New Yorkais sédentaire, ami de Marcel Duchamp, Joseph Cornell a collecté avec voracité les coupures de presse et chromos de tableaux européens, les oiseaux empaillés d’Afrique et les monnaies d’Amérique, les bouteilles, poupées et toupies d’ailleurs. Ils lui ont servi à recréer un drôle de monde cosmopolite, énigmatique et poétique. La preuve que l’évasion n’est pas toujours synonyme et que l’on fait de beaux voyages immobiles. A méditer à l’heure des grandes migrations estivales !
Joseph Cornell, Wanderlust à la Royal Academy of Arts, du 4 juillet au 27 septembre 2015.

En savoir plus


Paul Cézanne, Les Grandes Baigneuses, vers 1894-1905 © The National Gallery, Londres.

6 La petite musique de Cézanne

LONDRES – A quelle ligne mélodique font penser les Ambassadeurs de Holbein ? Quelles harmonies de cordes se dégagent du très ancien diptyque Wilton ? Quel rythme entêtant et frais anime les Baigneurs de Cézanne ? La National Gallery a cherché la réponse à cette question en commandant des créations musicales à quelques grands noms de la scène contemporaine dont Gabriel Yared, connu pour ses bandes sonores (Betty Blue, Le Patient anglais), Chris Watson, virtuose de la prise de son dans la nature (notamment pour les documentaires de David Attenborough) ou encore le DJ Jamie xx. Une approche originale des chefs-d’œuvre de la peinture…
Soundscapes à la National Gallery, du 8 juillet au 6 septembre 2015.

En savoir plus

7 L’esprit des sciences

LUXEMBOURG – Les mécaniques de Tinguely, les avions de Panamarenko, les nuages de Carsten Nicolai, les papiers millimétrés de Mel Bochner… Cela fait longtemps que la science fascine les artistes, qui puisent dans ses découvertes ou ses recherches. La confrontation est ici organisée en grand : 70 objets provenant du musée des Arts et Métiers sont confrontés aux œuvres de 130 artistes du monde entier. De quoi réconcilier l’Ecole du Louvre avec Math Sup…
Eppur si muove au MUDAM, du 9 juillet 2015 au 17 janvier 2016.

En savoir plus


Boris Chaliapine, Nu debout, 1929, huile sur toile marouflée sur panneau, 116 x 81 cm. Courtesy MC Fine Art, Monaco.

8 Russes de France

MONACO – Propriété du couple Khatsenkov, qui tient galerie sur place, cette collection constituée en trois décennies, est montrée à l’occasion de l’année de la Russie à Monaco. Consacrée aux peintres et sculpteurs russes actifs à Paris et sur la Côte d’Azur, elle réunit des noms connus comme Survage, Pougny ou Archipenko. Mais aussi des artistes à découvrir comme Georges Annenkov, grand costumier de cinéma, ou Boris Chaliapine (le fils du chanteur d’opéra), qui produisit des centaines de couvertures pour Time Magazine.
La Russie inconnue, Monaco Riviera Paris à la Salle d’exposition du quai Antoine Ier, du 25 juin au 27 août 2015.

En savoir plus

9 Images d’Afrique

OSTENDE – Le titre de l’exposition est évidemment un clin d’œil à L’Afrique fantôme de Michel Leiris. Comment l’Europe s’est-elle nourrie au vingtième siècle de l’imaginaire africain ? Quels fantasmes, quelles formes, quelles images cette imprégnation a-t-elle produits ? L’exposition se fonde à la fois sur l’exceptionnelle collection africaine du musée de Tervuren et sur les témoignages d’écrivains et ethnographes comme Frantz Fanon et Aimé Césaire.
L’Europe fantôme au Mu.Zee, du 4 juillet 2015 au 3 janvier 2016.

En savoir plus


JP Mika, Kiese na Kiese, 2014, collection Pas-Chaudoir, Belgique © JP Mika.

10 Toutes les couleurs du Congo

PARIS – L’Afrique profonde inquiète autant qu’il y a un siècle. Ses métropoles sont des poumons créatifs très mal connus, hormis quelques flashes intermittents – par exemple le film Benda Bilili il y a cinq ans. Aussi, cette exposition qui retrace près d’un siècle d’art figuratif en République du Congo (ex-Zaïre) est-elle une vraie découverte. Peut-on concevoir que les débuts de la peinture sur papier ne remontent qu’aux années 1920 ? Le pays a fait des pas de géant et ses artistes sont, au contraire des nôtres plus attirés par le conceptuel, de véritables commentateurs de l’actualité, à l’image de Chéri Samba, devenu une valeur sûre internationale…
Beauté Congo 1926-2015 à la Fondation Cartier, du 11 juillet au 15 novembre 2015.

En savoir plus

DROIT DE RÉPONSE

Musée Maillol

Dans le cadre de la critique du livre Maillol Horvat (newsletter du 2 juillet 2015), nous avons publié une information erronée sur les conditions de la fermeture provisoire du Musée Maillol. Son président, Olivier Lorquin, nous adresse cette demande de droit de réponse que nous publions volontiers :
« La Fondation Dina Vierny – Musée Maillol, qui exploite le Musée Maillol à Paris, entend réagir vigoureusement à une rumeur infondée relayée notamment par un article intitulé « Maillol Horvat » publié dans le numéro 396 du 2 juillet 2015 sous le lien http://www.artaujourdhui.info/art-aujourdhui-hebdo-00840.html, mentionnant que «Le musée Maillol a abruptement fermé au début 2015, pour dépôt de bilan, dans des conditions mal élucidées. Son avenir est inconnu et ses collections sont désormais invisibles».
Ces propos sont inexacts.
La Fondation Dina Vierny – Musée Maillol ne fait l’objet d’aucune difficulté financière et n’est pas en liquidation. Le Musée Maillol est actuellement fermé pour travaux de remise à niveau de ses installations. »

LES VERNISSAGES DE LA SEMAINE


Giuseppe Chiari

10 juillet 2015 - PARIS - Galerie Tornabuoni

Un artiste italien (1926-2007) à redécouvrir, compositeur, performer et membre de Fluxus

Notre sélection de nouvelles expositions

Abonnement (petit)

ANNONCER