Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 465 - du 16 mars 2017 au 22 mars 2017


Vincent van Gogh (1853-1890), Le Semeur, Arles, novembre 1888. Huile sur toile, 32,5 x 40,3 cm, Amsterdam, Van Gogh Museum © Van Gogh Museum, Amsterdam (Vincent van Gogh Foundation).

L'ŒUVRE DE LA SEMAINE

Une si fragile fleur de verre

PARIS - Le printemps, époque de floraison, est propice aux manifestations bucoliques. Sous un titre sobre - « Jardins » - le Grand Palais remonte le fil de la représentation de la nature depuis les admirables touffes d’herbe de Dürer jusqu’aux joyeuses aquarelles de Lionel Estève. Tableaux, herbiers, plans de parcs à la française, installations (dont une jolie Grotta Azzurra d’Othoniel) voisinent avec des objets étonnants. Les plus surprenants ? Une paire de fleurs des Blashka père et fils. Ces artisans verriers de Dresde - Leopold (1822-1895) et Rudolf (1857-1939) - avaient des doigts de fée et pouvaient tirer de leurs tubes de telles formes qu’elles en justifient l’adage : la nature imite l’art ! Même en collant l’œil à la vitrine qui l’abrite, on ne peut concevoir que cette Rudbeckia hirta (rudbeckie hérissée en français ou, plus joliment en anglais, « Black-eyed Susan », c’est-à-dire Suzanne aux yeux noirs) soit de verre. Le premier directeur du musée de Harvard, George Goodale, avait vu juste en commandant en 1886 aux Blashka une série colossale de plantes, algues et champignons pour servir à l’enseignement. A sa conclusion, en 1936, elle comptait 4300 modèles différents ! Les chanceux iront admirer ces 780 espèces différentes à Harvard dans leurs élégantes vitrines de bois ciré, restaurées en 2016. Pour les autres, en voici un avant-goût…
Jardins au Grand Palais, du 15 mars au 24 juillet 2017.

En savoir plus

Voir la Newsletter complète

Biennale Thessalonique 2017

Pub Magnani Rocca

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER