Hartung Fonds Leclerc

ANNONCER

Accueil > ArtAujourd'hui Hebdo > N° 470 - du 20 avril 2017 au 26 avril 2017 > Boisgeloup : «Silence, on sculpte !»

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 470 - du 20 avril 2017 au 26 avril 2017


Guernica, Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Madrid. Photo Joaquín Cortés/Román Lores.

L’ACTUALITÉ PICASSO

Boisgeloup : «Silence, on sculpte !»

ROUEN - A la mort de Picasso, lors de l’interminable inventaire pour la succession (sous la direction d’un célèbre commissaire-priseur de l’époque, maître Maurice Rheims), les spécialistes découvrent, ébahis, un pan largement caché de sa production : la sculpture. Pour cette production en volume, le Vulcain jaloux avait une forge idéale, achetée en 1930, et largement utilisée jusqu’en 1935, date de sa séparation houleuse avec Olga : le manoir normand de Boisgeloup, près de Gisors. Faisant pleinement partie des demeures mythiques de l’artiste, aux côtés de la villa La Californie à Cannes ou du château de Vauvenargues, près d’Aix-en-Provence, Boisgeloup bénéficie enfin d’un éclairage spécifique. L’exposition montre un échantillon de ce qui a été produit : classiques formes en ronde-bosse mais aussi assemblages d’objets trouvés (branches, crânes d’animaux, papillons morts, ficelles), expérimentations (empreintes de napperon, visages en plâtre et carton), sculptures filiformes en sapin, et encore des centaines de dessins, photos et même films où l’on voit Olga sautillant dans l’herbe haute, des invités à l’apéritif ou Bob, le gros saint-bernard d’une famille faussement unie…
Boisgeloup, l’atelier normand de Picasso, au musée des Beaux-Arts, du 1er avril au 11 septembre 2017. Catalogue Artlys, 256 p., 39 €.

En savoir plus

Voir la Newsletter complète

Musée Vix

Rancillac La Poste

Koplowitz

Abonnement (petit)

ANNONCER