Corail (Aquarium de Paris)

ANNONCER

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 482 - du 13 juillet 2017 au 13 septembre 2017


Bernardino di Betto, dit Pinturicchio, Vierge fragment de l’Investiture divine d’Alexandre VI, vers 1492-1493, peinture murale dans cadre du XVIIe siècle, 39,5 x 28, 5 x 5 cm, coll. part.

Dans l’intimité des Borgia

ROME - Cette belle Madone a-t-elle les traits de Giulia Farnese, la jeune amante du pape Borgia Alexandre VI (1492-1503) ? On l’a cru pendant des siècles en se fondant sur l’opinion de Vasari. Le pontife licencieux, corrompu, mais grand amant des arts, avait commandé à Pinturicchio un cycle de fresques : elle continue d’orner les appartements Borgia mais la scène du pape en oraison devant la Madone et son Fils avait ensuite été démembrée tant il sembla obscène de donner les traits de sa concubine à un personnage divin. Heureusement, un peintre consciencieux, Pietro Fachetti, en avait effectué une copie au début du XVIIe siècle, qui a aidé les enquêteurs. Réunis après plusieurs siècles dans cette exposition-dossier, les fragments montrent que ce buzz malveillant du XVIe siècle était une fausse information : la Madone a simplement un air de madone…
Pintoricchio, pittore dei Borgia aux Musei Capitolini, du 19 mai au 10 septembre 2017. Catalogue Gangemi, 192 p., 30 €.

En savoir plus

Voir la Newsletter complète

Melnikov Villa Savoye

Musée Vix

Abonnement (petit)

ANNONCER