Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 483 - du 14 septembre 2017 au 20 septembre 2017


Paul Gauguin, Portrait d’une jeune fille, Vaïte (Jeanne) Goupil, 1896, huile sur toile, 75 × 65 cm. Coll. Ordrupgaard, Copenhague © Ordrupgaard, Copenhague/Photo Anders Sune Berg

IN MEMORIAM

Jacques Dodeman, 1925-2017

Jacques Dodeman est décédé le dernier jour du mois d’août. Dans une carrière longue et bien remplie, il a notamment été le fondateur d’artaujourdhui.info. C’est en septembre 2001 qu'il se lançait avec une fougue et un enthousiasme juvéniles dans cette nouvelle aventure. Il avait 76 ans. A une époque où la politique numérique des musées était balbutiante, il faisait le pari d’un site quotidien d’information sur l’art, avec un agenda listant des milliers d’expositions à travers le monde, grâce à des bases de données alimentées par cinq archivistes à temps plein. Le goût de l’innovation et des nouvelles technologies était chez lui bien chevillé : il est à l’origine de l’actuelle base Electre de l’édition française, qui recense tous les livres disponibles et dont il développa la première version dans les années 70 sur les gros ordinateurs de l’Ecole des Mines. Il eut aussi une activité notable dans les microfiches, s’attelant à la miniaturisation et à la conservation des quatre cents dictionnaires de langue française ou de l’édition intégrale du journal Le Monde. Ce ne sont là que quelques moments choisis d’une vie à vrai dire romanesque (il aurait sans doute récusé le terme) qu’il a racontée en 2014 dans Mémoires de papier. Souvenirs d’un commis voyageur en culture française. Y trouvent place aussi bien ses longues responsabilités au sein d’Hachette (de 1950 à 1970) que la fondation du magazine Stratégies puis du Journal des Arts, ainsi que la production de films primés à Cannes (sur l’enseignement du français) ou une collaboration avec le fromager Androuet pour des fiches cuisine… Sur celui qui, encore adolescent, participa à des réseaux de résistance à Toulouse, fut l’un des premiers Français à remettre pied à Hanoï en 1955 après la guerre d’Indochine (pour y diffuser des manuels scolaires), ravit Philippe Soupault avec une bouteille de gros rouge ou croisa Nat King Cole lors d’un cyclone hawaïen, on pourrait multiplier les anecdotes, sérieuses ou moins. Pour ceux qui l’ont connu et qui regrettent sa disparition, dont nous sommes, il laisse le souvenir d’un homme de caractère et d’intuition, précurseur, curieux, inventif, cultivé. Le plaisir d’avoir partagé avec lui l’aventure d’artaujourdhui.info, où il est resté impliqué jusqu’à ses dernières années, se double d’une responsabilité : assurer la continuité d’un site désormais âgé de 16 ans. Un « sweet little sixteen » dont la nature exhaustive a disparu et qui entend plutôt, dans la déferlante actuelle de l’information, proposer un regard lucide, sélectif et ouvert sur le monde. Une vision un peu détachée et cosmopolite, qui pourrait être celle de « l’honnête homme » de notre temps. Que fut Jacques Dodeman, sans aucun doute.
• Jacques Dodeman, né le 5 février 1925 à Lamotte-Beuvron, est décédé le 31 août 2017 à Paris.

Voir la Newsletter complète

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER