ANNONCER

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 487 - du 12 octobre 2017 au 18 octobre 2017


Ferdinand Hodler, Portrait de Gertrud Müller, 1911 © Kunstmuseum Solothurn, Dübi-Müller-Stiftung.

Hodler : le retour à Vienne

VIENNE - Il fut quasiment contemporain de Gauguin : le Suisse Ferdinand Hodler, né cinq ans après lui, lui survécut quinze ans - le temps d’être témoin du carnage de la Première Guerre mondiale. Pourtant, rien ne semble transparaître des temps troublés dans sa peinture à dominante symboliste, portraits, lacs et montagnes, où brillent des couleurs éclatantes. Souffrance il y a cependant, et elle plutôt intime : l’agonie de son amante Valentine Godé-Darel est suivie par le peintre avec une minute clinique et bouleversante. En son temps, Hodler fut déjà fêté à Vienne : il participa plusieurs fois aux expositions de la Sécession et fut en 1904 l’artiste le mieux représenté avec 31 tableaux (contre 20 à Edvard Munch).
Ferdinand Hodler au Leopold Museum, du 13 octobre 2017 au 22 janvier 2018.

En savoir plus

Voir la Newsletter complète

Abonnement (petit)

ANNONCER