Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 487 - du 12 octobre 2017 au 18 octobre 2017


Ferdinand Hodler, Portrait de Gertrud Müller, 1911 © Kunstmuseum Solothurn, Dübi-Müller-Stiftung.

Hodler : le retour à Vienne

VIENNE - Il fut quasiment contemporain de Gauguin : le Suisse Ferdinand Hodler, né cinq ans après lui, lui survécut quinze ans - le temps d’être témoin du carnage de la Première Guerre mondiale. Pourtant, rien ne semble transparaître des temps troublés dans sa peinture à dominante symboliste, portraits, lacs et montagnes, où brillent des couleurs éclatantes. Souffrance il y a cependant, et elle plutôt intime : l’agonie de son amante Valentine Godé-Darel est suivie par le peintre avec une minute clinique et bouleversante. En son temps, Hodler fut déjà fêté à Vienne : il participa plusieurs fois aux expositions de la Sécession et fut en 1904 l’artiste le mieux représenté avec 31 tableaux (contre 20 à Edvard Munch).
Ferdinand Hodler au Leopold Museum, du 13 octobre 2017 au 22 janvier 2018.

En savoir plus

Voir la Newsletter complète

Biennale Thessalonique 2017

Pub Magnani Rocca

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER