Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 487 - du 12 octobre 2017 au 18 octobre 2017


Paul Gauguin, Ahaoe Feii ? (Eh quoi ! Tu es jalouse ?), 1892, huile sur toile, 66,2 x 89,3 cm, Moscou, musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine.

LIVRES

La fin d’un Orient chrétien ?

Les guerres civiles et l’expansion de Daesh ont mis en relief la situation critique des Chrétiens d’Orient, et, dans le même temps, la multiplicité de confessions dont beaucoup ignoraient jusqu’à l’existence - syriaques, assyriens, melkites ou chaldéens. Cet ouvrage, qui accompagne une exposition à l’Institut du monde arabe (jusqu’au 14 janvier 2018) puis au MuBA de Tourcoing (du 23 février au 12 juin 2018), parcourt une histoire qui remonte aux débuts du christianisme. Elle en explore les zones sombres (l’éradication des Arméniens et des Syriaques sous l’empire ottoman) ou moins (le riche héritage du monachisme égyptien). Considérés comme dhimmi ou « protégés », les chrétiens ont connu des périodes de véritable tolérance : à Bagdad en 878, le ministre des finances est chrétien. Des aspects peu connus sont abordés, comme le christianisme dans la péninsule arabique, aujourd’hui foyer du rigorisme islamique, ou la littérature médiévale chrétienne de langue arabe. Icônes, ampoules à eulogies, évangéliaires, mosaïques de pavements, manuscrits coptes montrent la diversité patrimoniale de populations confrontées à un inexorable déclin démographique.
Chrétiens d’Orient. 2000 ans d’histoire, sous la direction de Raphaëlle Ziadé, Gallimard, 2017, 208 p., 29 €.

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Voir la Newsletter complète

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER