Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 491 - du 9 novembre 2017 au 15 novembre 2017


Thomas Couture , Portrait d’une jeune femme, 1850-1855, 60 x 73,5 cm, huile sur toile, coll. Gurlitt

Dans le labyrinthe Gurlitt

BONN - En 2013, la révélation de l’existence de la collection Gurlitt, saisie par le land de Bavière, avait été un coup de tonnerre dans le monde de l’art. Cachée depuis des décennies, elle avait été amassée par un marchand actif à Hambourg, Hildebrandt Gurlitt (1895-1956), aux liens étroits avec les potentats nazis, bien qu’ayant des origines juives par sa mère. Son fils Cornelius (décédé en 2014) l’a depuis léguée au Kunstmuseum de Berne. La provenance de cette collection, où se trouvent des Matisse, des Macke, des Boudin, des Maillol, des Seurat, est évidemment un point crucial. L’Etat allemand a financé cette recherche (menée par la German Lost Art Foundation), qui a pour le moment abouti pour 573 des 1566 œuvres : 7 ont été qualifiées de spoliations, 278 sont sans tache (un certain nombre portent même une dédicace à Gurlitt) et 231 sont le produit de razzias non pas chez des particuliers mais dans les musées pour en extirper l’art « dégénéré » (Gurlitt fut l’un des quatre marchands chargés d’écouler cette marchandise sur le marché international). Le travail continue sur 1039 œuvres. A ce stade intermédiaire, le musée de Berne et la Bundeskunsthalle de Bonn ont choisi de présenter un premier échantillon, en précisant le pedigree de chaque œuvre. S’il est assez facile de déterminer qu’une Vue de la Seine de Théodore Rousseau a été achetée par Gurlitt aux enchères à l’hôtel Drouot le 11 décembre 1942, il faut du temps et des qualités de limier pour enquêter sur ce Portrait de jeune femme, par Thomas Couture et savoir quand et comment il a quitté la collection de Georges Mandel - plusieurs fois ministre, assassiné par la Milice en juillet 1944…
Gurlitt: Status Report au Bundeskunsthalle, du 3 novembre 2017 au 11 mars 2018.

En savoir plus

Voir la Newsletter complète

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER