Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 491 - du 9 novembre 2017 au 15 novembre 2017


Serguei Eisenstein, du cycle Idée sur la musique, 1945, crayon noir et crayon bleu sur papier. Archives nationales de littérature et d'art de Moscou.

Le crayon d’Eisenstein

FLORENCE - Connu pour ses films, Octobre, Le cuirassé Potemkine ou Que viva Mexico, Sergueï Eisenstein (1898-1948), fils d’un architecte Art nouveau qui a notamment marqué le visage de Riga, était un talent multiforme. Nourri par le terreau de la Révolution russe, il pratiquait couramment le dessin, s’inspirant de maîtres anciens (le Quattrocento italien) ou contemporains (Matisse). Soixante-dix feuilles venues de Russie montrent comment elles lui servaient à poser des idées pour ses films, ou à donner une forme graphique à des thèmes éternels - la musique ou la mort.
Ejzenštejn: la rivoluzione delle immagini au musée des Offices (Sala di Levante), du 7 novembre 2017 au 7 janvier 2018.

En savoir plus

Voir la Newsletter complète

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER