Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 495 - du 7 décembre 2017 au 13 décembre 2017


Ernesto Che Guevara dans la Sierra Maestra, 1958 © Centro de Estudios Che Guevara.

LIVRES

Le mystère Gibson

Il porte le nom d’une guitare et de l’acteur de Mad Max. Mais ce Gibson-là, prénommé Ralph, s’est illustré dans une autre discipline artistique, la photographie. Au début de la décennie 1970, à l’âge de 30 ans, alors que son destin est encore incertain (même s’il a été l’assistant de Dorothea Lange), il décide de contrôler de A à Z son processus créatif. Il produit en peu de temps trois ouvrages, dont il assure l’image (photos, bien sûr), le texte (très laconique) mais aussi la maquette. Ces livres aux titres énigmatiques (The Somnambulist, Déjà-Vu, Days at Sea) dévoilent un univers très personnel sans fournir de clé - ni explications ni légendes - laissant le lecteur développer sa propre interprétation. Devant cet homme se mouchant dans l’embrasure d’un tronc arbre, cette femme se caressant les fesses avec une plume, ou cette main ouvrant une porte, on est forcé de tisser des analogies avec le surréalisme et ses rapprochements incongrus. Accompagnant une exposition au Pavillon populaire de Montpellier (jusqu’au 8 janvier 2018), cette réédition invite une nouvelle fois le lecteur à se « faire son propre film ».
Ralph Gibson, la Trilogie, sous la direction de Gilles Mora, éditions Hazan, 2017, 200 p., 35 €.

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Voir la Newsletter complète

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER