ANNONCER

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 515 - du 10 mai 2018 au 16 mai 2018


Caspar David Friedrich, Voyageur contemplant une mer de nuages, vers 1817, huile sur toile, 94.8 x 74.8 cm, Hamburger Kunsthalle © SHK / Hamburger Kunsthalle / bpk / Elke Walford.

LIVRES

Victor Hugo : vive le paranormal

Accompagné d'une sélection de ses dessins à l'encre - un univers que l'on qualifie immanquablement d'onirique, d'halluciné, de mystérieux - le texte prend ici tout son sens. L'auteur a en effet traqué dans le corpus démesuré de l'écrivain romantique toutes les mentions, jour après jour, de ses expérimentations avec les phénomènes inexplicables. « Bruits singuliers ». « Au point du jour, une voix de femme a dit tout haute dans ma chambre : Moi ». « Rasoir Napoléon rouillé et taché de savon ». « Deux coups ont été frappés au-dessus de ma tête », « A partir de cinq heures du matin, petits coups secs partout dans ma chambre et jusque sur moi ». Egrenés de 1827 à 1885, ils définissent un être profondément sensible et angoissé, loin du colosse à barbe blanche paisible et rationnel. N’aurait-il pas pris congé, pendant son agonie, avec un dernier alexandrin - « C’est ici le combat du jour contre la nuit » ?
Victor Hugo, choses nocturnes, par Gérard Pouchain, éditions Le Vistemboir, 2018, 304 p., 28 €

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Voir la Newsletter complète

Lumières nordiques

Abonnement (petit)

ANNONCER