ANNONCER

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 523 - du 5 juillet 2018 au 11 juillet 2018


Ernesto Neto, GaiaMotherTree à la gare de Zurich. Photo : Mark Niedermann.

Ernesto Neto tropicalise Zurich

ZURICH – L’artiste brésilien Ernesto Neto a investi les lieux les plus prestigieux de la culture (le Panthéon à Paris, le Guggenheim à Bilbao) avec ses installations rhizomatiques faites de filets et de formes molles. Avec l’appui de la Fondation Beyeler, il s’est installé dans la gare de la plus grande ville suisse pour un nouveau travail qui dit bien sa préoccupation pour notre planète, GaiaMotherTree. Comme à son habitude, il ne s’agit pas d’une création intouchable mais d’un lieu que les visiteurs sont invités à investir. Entièrement faite de tissus teints naturellement et noués à la main, elle illustre ses rapports avec la tribu amazonienne des Huni Kuin. Les poches suspendues contiennent des épices et des feuilles séchées qui diffusent une agréable odeur, comme pour illustrer ce que nous perdrions si le réchauffement climatique se poursuivait.
• Ernesto Neto, Gaiamothertree, 2018, gare centrale de Zurich, Fondation Beyeler du 30 juin au 29 juillet 2018.

En savoir plus

Voir la Newsletter complète

Abonnement (petit)

ANNONCER