ANNONCER

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 526 - du 13 septembre 2018 au 19 septembre 2018


Alphonse Mucha, Le Zodiaque, 1896, lithographie en couleur, 65,7x48,2 cm. Prague, Fondation Mucha. Mucha Trust 2018.

EXPOSITIONS

Picasso le bleu, Picasso le rose

PARIS - Picasso est inépuisable. Alors que le musée Picasso de Paris vient d’inaugurer une exposition simplement intitulée « Chefs-d’œuvre », le musée d’Orsay s’attache à quelques années fondamentales : 1900-1906. Encadrés d’un côté par son premier voyage à Paris (à l’automne 1900 pour l’Exposition universelle où il a un tableau), de l’autre par la gestation d’un tableau-manifeste (les Demoiselles d’Avignon), elles peuvent être facilement synthétisées pour le grand public par deux époques aux noms désormais universels. La bleue d’abord, a priori triste (inspirée notamment par le suicide de son ami Casagemas), puis la rose, a priori gaie. Il n’en est pas toujours ainsi, Picasso déjouant souvent les classifications et gardant des constantes – comme le goût pour l’érotisme. Avant une rétrospective encore plus pointue à venir en Amérique (sur la seule période bleue à la Phillips Collection de Washington et à l'Art Gallery of Ontario à Toronto), l’exposition permet de faire revenir en France des tableaux depuis longtemps éloignés comme la Vie ou Femme et enfant au bord de la mer.
Picasso. Bleu et rose au musée d’Orsay, du 18 septembre 2018 au 6 janvier 2019.

En savoir plus

Voir la Newsletter complète

Abonnement (petit)

ANNONCER