ANNONCER

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 533 - du 8 novembre 2018 au 14 novembre 2018


Paolo di Dono, dit Uccello, La Bataille de San Romano la contre-attaque de Micheletto da Cotignola. Vers 1435-1440, Paris, musée du Louvre, département des Peintures© RMN-Grand Palais.

LIVRES

Facteur Cheval, un scénario en or

Tel père tel fils : en voici une autre illustration. Nils Tavernier, fils de Bertrand Tavernier, est également cinéaste. Auteur de documentaires sur la danse, la santé ou la sexualité, il a récemment signé une fiction (De toutes nos forces). Pour son prochain film, il s’est attaqué à la vie du Facteur Cheval, incarné par Jacques Gamblin, accompagné par Laetitia Casta. Le sujet l’a tellement envoûté qu’il a mené des recherches détaillées et s’est pris au jeu de la biographie. Après avoir interrogé les conservateurs du Palais d’Hauterives, fouillé les archives diocésaines de Valence, scruté les actes notariés, il en a tiré un récit vivant, riche en anecdotes et chiffres. Outre la saga de la construction de ce « temple hindou », ses vicissitudes postérieures sont bien expliquées : comment des Américains tentèrent de l’acheter pour le rebâtir outre-Atlantique ; et comment en 1966-69, son classement, voulu par Malraux, suscita la bronca du directeur des Monuments historiques, Max Querrien, mais aussi de la famille, qui voulait en conserver l’usage sans contrainte. Dans une postface, le cinéaste annonce s’être inspiré pour la colorimétrie des peintures de Fantin-Latour, un contemporain du Facteur Cheval. A vérifier à la sortie du film, le 16 janvier…
Le Facteur Cheval, jusqu’au bout du rêve, par Nils Tavernier, Flammarion, 2018, 352 p., 19 €.

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Voir la Newsletter complète

Abonnement (petit)

ANNONCER