ANNONCER

Accueil > ArtAujourd'hui Hebdo > N° 552 - du 2 mai 2019 au 8 mai 2019 > 27 000 pièces pour un puzzle hittite

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 552 - du 2 mai 2019 au 8 mai 2019


Découverte d’une statue funéraire . Fouille du site de Tell Halaf © Fondation Max Freiherr von Oppenheim / Rheinisch- Westfälisches Wirtschaftsarchiv, Cologne.

L'AIR DU TEMPS

27 000 pièces pour un puzzle hittite

PARIS - On déplore à juste titre les dommages récemment infligés au patrimoine de Syrie, d'Irak ou du Yémen. Un peu plus loin de nous, cette exposition nous le rappelle, l'Europe n'a pas été plus tendre avec les trésors conservés chez elle... Un petit musée berlinois exposait ainsi de saisissantes statues de pierre provenant du royaume hittite, qui régna d'une main de fer (au sens propre puisqu'il fut le premier à vraiment dominer sa métallurgie) sur l'Anatolie et la Syrie jusqu'en 1200 av. J.-C. Découverts par le baron Max von Oppenheim (au départ journaliste allemand basé au Caire), lors de fouilles en 1911-1913 sur le site de Tell Halaf, ces objets furent pulvérisés par une bombe au phosphore en 1943 et conservés dans des caisses stockées au Pergamon Museum. Le long travail de restauration n'a commencé qu'au lendemain de l'unification allemande. Un vrai travail de fourmi puisque les archéologues avaient à leur disposition... 27 000 fragments. Il fallut une bonne décennie pour rapprocher les éléments de ce puzzle mais le résultat est bluffant. Partiellement présenté au Louvre, appelé à être l'un des clous du futur Pergamon, il illustre un apologue toujours aussi désarmant et toujours aussi actuel : des hommes s’acharnent à détruire, d’autres à reconstruire…
Royaumes oubliés, de l'empire hittite aux Araméens au musée du Louvre, du 2 mai au 12 août 2019.

En savoir plus

Voir la Newsletter complète

Abonnement (petit)

ANNONCER