ANNONCER

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 553 - du 13 juin 2019 au 19 juin 2019


Norman Rockwell, Freedom from Want (Liberté de vivre à l’abri du besoin), 1943, huile sur toile, 116,2 x 90,2 cm.
Illustration pour The Saturday Evening Post du 6 mars 1943.
Collection du Norman Rockwell Museum. ©SEPS: Curtis Licensing, Indianapolis. Tous droits réservés.

L'AIR DU TEMPS

Rockwell débarque en Normandie

CAEN - Avec Edward Hopper, c’est l’autre maître américain du réalisme du XXe siècle. Et un observateur aigu de l’évolution de la société, qu’il ausculte et restitue notamment dans les pages du Saturday Evening Post – pendant 47 ans ! Dans ses dernières années, Norman Rockwell (1894-1978) loin de virer au conservateur aigri, témoigne des luttes civiques, fournissant un tableau icône, The Problem We All Live With (1963), où une petite fille noire doit être escortée par quatre policiers blancs pour pouvoir se rendre à l’école. L'œuvre figure dans le parcours de l’exposition, à côté de quatre autres stars, les tableaux des Quatre Libertés, inspirés du discours de Roosevelt. Réalisés en 1943 et jamais sortis des Etats-Unis, ils sont conservés au Norman Rockwell Museum de Stockbridge dans le Massachussetts. Défendant les libertés de pensée et de culte, le droit d’être à l’abri du besoin et d’être protégé, ils firent une tournée triomphale aux Etats-Unis, récoltant 132 millions de dollars pour l’effort de guerre. Leur arrivée au Mémorial de Caen est un accompagnement symbolique des cérémonies pour le 75e anniversaire du Débarquement et leur unique escale européenne.
Rockwell & Roosevelt. Les Quatre libertés au Mémorial de Caen, du 4 juin au 27 octobre 2019.

En savoir plus

Voir la Newsletter complète

Abonnement (petit)

ANNONCER