ANNONCER

Accueil > ArtAujourd'hui Hebdo > N° 560 - du 28 novembre 2019 au 4 décembre 2019 > L’Arétin, dircom de Titien et Charles Quint

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 560 - du 28 novembre 2019 au 4 décembre 2019


Titien, Portrait de Pietro Aretino, 1545, huile sur toile, Galleria Palatina, musée des Offices, Florence.

EXPOSITIONS

L’Arétin, dircom de Titien et Charles Quint

FLORENCE – Il était surnommé « le Divin » tant sa plume était imparable. Pietro Aretino, né en Toscane, à Arezzo (d’où son nom), l’année de la découverte de l’Amérique, fut le plus grand polémiste du XVIe siècle. Il mit son talent au service des puissants de son temps - le pape Léon X dans sa prime jeunesse, Frédéric II Gonzague à Mantoue, puis le doge Andrea Gritti lorsqu’il dut s’exiler à Venise en raison du scandale causé par ses très luxurieux Sonnets, enfin Charles Quint. Maniant l’emphase, la menace, le chantage, le vers ou la prose, L’Arétin sut aussi se faire l’avocat des grands artistes de son temps, premier d’entre eux Titien qui nous a laissé un beau portrait de lui. Son époque et ses goûts sont résumés par une centaine d’œuvres, de Sebastiano del Piombo à Parmesan, en passant par Lorenzo Lotto et Raphaël.
Pietro Aretino e l’arte del Rinascimento au musée des Offices, du 27 novembre 2019 au 1er mars 2020.

En savoir plus

Voir la Newsletter complète

Abonnement (petit)

ANNONCER