Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Architecture, Urbanisme > Bagdad arts déco, architectures de brique, 1920-1950

ARCHITECTURE, URBANISME

Bagdad arts déco, architectures de brique, 1920-1950

Caecilia Pieri

En juillet 1936, Ahmad Mukhtar est le premier Irakien diplômé d’une école d’architecture européenne (Liverpool). Les habitants de Bagdad n’avaient évidemment pas attendu cette date pour produire leur architecture : les ustâs, maçons-sculpteurs locaux, maîtrisaient depuis plus d’un millénaire les techniques qui leur permettaient d’édifier les maisons traditionnelles avec cour intérieure (hosh) et pièces à encorbellement de bois ouvragé à l’étage (shanashil). L’auteur montre la permanence, en plein milieu du XXe siècle et malgré les soubresauts de l’histoire, du module fondamental qu’est la brique. Même les Britanniques, qui occupent la ville à partir de 1917, l’utilisent dans leurs édifices symboliques comme le musée archéologique ou l’hôpital. Et si l’habitat se rationalise dans les années trente avec des lotissements de maisons alignées et l’introduction du béton, la brique survit comme élément décoratif. Moulée, ciselée, embellie par des ferronneries ou des cartouches en stuc, elle continue d’imprimer à la ville cette couleur crème qui n’est autre que celui de la Mésopotamie antique.

• Bagdad arts déco, architectures de brique, 1920-1950, par Caecilia Pieri, éditions L’Archange Minotaure, 2008, 158 p., 49 €, ISBN : 978-2-35463-032-4

Bagdad arts déco, architectures de brique, 1920-1950 - Caecilia Pieri


Critique parue dans la newsletter N° 113 - du 4 décembre 2008 au 10 décembre 2008

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER