Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Design > L’esprit mingei au Japon

DESIGN

L’esprit mingei au Japon

Sous la direction de Germain Viatte

« L’esprit mingei », voilà une appellation ésotérique pour beaucoup. Le catalogue qui accompagne l’exposition du musée du Quai Branly défriche un peu le sujet. Le mingei – néologisme formé par Soetsu Yanagi (1889-1961) à partir des mots « minshu » (peuple) et « kogei » (artisanat) - est un mouvement de pensée et de design qui entendait réévaluer l’objet d’usage quotidien, non luxueux, de matrice artisanale. Le mingei, c’est un objet utile, durable et esthétique, un objet « honnête » selon les mots de Yanagi dans son texte fondateur. Le livre en donne quelques exemples, aussi bien dans le passé japonais et des peuples voisins (récipients, plateaux, coussins, bouilloires en fonte de fer, habits aïnu en fibres d’orme) que dans la création contemporaine. Plusieurs designers d’exception venus se mesurer à la tradition japonaise bénéficient d’un éclairage particulier : le Suisse Bruno Taut (1880-1938), l’Américain Isamu Noguchi (1904-1988), célèbre pour ses lampes en papier, le potier anglais Bernard Leach (1889-1979) et Charlotte Perriand (1903-1999), dont la chaise longue en bambou est une variation européenne autour de ce mouvement japonais.

• L’esprit mingei au Japon, sous la direction de Germain Viatte, Actes Sud, 2008, 128 p., 25 €, ISBN : 978-2-7427-7849-2

L’esprit mingei au Japon - Sous la direction de Germain Viatte


Critique parue dans la newsletter N° 108 - du 30 octobre 2008 au 5 novembre 2008

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER