Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

HISTOIRE DE L'ART

Kiki

Catel et Bocquet

Raconter l’histoire de Kiki de Montparnasse, la célèbre égérie des années vingt ? Cela a déjà été fait, notamment par l’intéressée elle-même dans Souvenirs retrouvés. Ce qui est nouveau, en revanche, c’est le traitement : la pétulante Alice Prin, native de Châtillon-sur-Seine, revit en BD. Dans son dessin, Catel Muller est tenante d’une ligne claire, sans fioritures mais informative. Le scénario de José-Louis Bocquet fait intervenir les principaux personnages de cette république des arts : Man Ray, bien sûr, l’amant de Kiki (mais il ne fut pas le seul !), Pascin, Foujita, Desnos, Cocteau ou Paul-Henri Roché, le dandy auteur de Jules et Jim. Les belles heures de la Coupole, du bal Bullier, des folies dadaïstes et des amours innombrables, rue Broca, rue Delambre ou rue Campagne-Première, sont bien croquées. Jusqu’à la fin, qui n’a rien d’un conte de fées : Kiki voit son compagnon Henri Broca finir à l’hôpital psychiatrique tandis qu’elle-même, cocaïnomane et hydropisique, enfle démesurément et meurt, pauvre, à 52 ans, en 1953.

• Kiki, par Catel et Bocquet, éditions Casterman, ISBN : 978-2-203-39621-0, 2007, 384 p., 18,95 €

Kiki - Catel et Bocquet


Critique parue dans la newsletter N° 57 - du 6 septembre 2007 au 12 septembre 2007

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER