Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

ART ANCIEN

Souvenirs

Elisabeth Vigée-Lebrun

C’était une femme de tête, européenne avant l’heure. Avec ses innombrables portraits, elle a connu le succès à Paris et Versailles (où elle chantait des duos avec Marie-Antoinette), à Londres (où Reynolds s’extasiait sur sa peinture), en Suisse et à Saint-Pétersbourg, où elle fut reçue académicienne. Alors que l’on vient de fêter le 250e anniversaire de sa naissance (1755), ses souvenirs pleins de fraîcheur et de naturel ressortent dans un commode format de poche sous coffret. On y recroise toute la belle société de l’époque - danseurs, comédiens, têtes couronnées - prise dans les remous de la Révolution et de la Restauration. Le sous-titre militant (une édition féministe) se justifiait en 1983 lorsqu’il s’agissait de republier dans leur ensemble des mémoires généralement tronquées par les précédents compilateurs.

• Souvenirs par Elisabeth Vigée-Lebrun, une édition féministe de Claudine Herrmann, des femmes/Antoinette Fouque, deux volumes sous coffret, 2006, ISBN : 2-7210-0255-4, 25 €

• A lire aussi, une version illustrée : Mémoires d’une portraitiste, introduction de Jean-Pierre Cuzin, éditions Scala, 2006, illustré, ISBN : 2-86656-168-6, 25 €

Souvenirs - Elisabeth Vigée-Lebrun


Critique parue dans la newsletter N° 9 - du 15 juin 2006 au 21 juin 2006

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER