ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Marché de l'art > Un marchand entre deux Empires, Elie Fabius et le monde de l’art

MARCHé DE L'ART

Un marchand entre deux Empires, Elie Fabius et le monde de l’art

Olivier Gabet

Tout le monde connaît Laurent, jeune ministre prodige de Mitterrand puis Président de l’Assemblée nationale. Pourtant, pendant longtemps, chez les Fabius (un patronyme choisi au début du XIXe siècle, au moment où les Juifs de France doivent s’enregistrer à l’état-civil) c’est son grand-père Elie qui a été le plus renommé. Cet antiquaire né en 1864 et mort en 1942, juste à temps pour voir sa boutique « aryanisée » et son fonds dispersé à Drouot, a posé les bases d’une dynastie de marchands, qui continue son activité au 152, boulevard Haussmann. L’ouvrage passe en revue les grands moments de cette activité, marquée par un goût particulier pour le XIXe siècle et une véritable redécouverte du Second Empire – Elie Fabius s’illustrera notamment à la vente Farnborough en 1927, dispersant les biens de l’impératrice Eugénie. Barye, Carpeaux, Winterhalter sont quelques-uns des noms dont il se fera une spécialité, à côté des souvenirs de Napoléon ou de La Fayette. En 1974, la vente par l’un de ses descendants d’une Madeleine de Georges de La Tour à un musée américain provoquera une levée de boucliers et l’accusation de brader le patrimoine national…Le livre est un complément indispensable pour les spectateurs de la vente du fonds Fabius, les 26 et 27 octobre 2011, à Paris, par l’intermédiaire des maisons Piasa et Sotheby’s.


Un marchand entre deux Empires, Elie Fabius et le monde de l’art par Olivier Gabet, Skira Flammarion, 2011, 160 p., 35 €.

Un marchand entre deux Empires, Elie Fabius et le monde de l’art - Olivier Gabet


Critique parue dans la newsletter N° 224 - du 30 juin 2011 au 6 juillet 2011

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER