ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Histoire de l'art > Le géant, la licorne et la tulipe, les cabinets de curiosités en France au XVIIe siècle

HISTOIRE DE L'ART

Le géant, la licorne et la tulipe, les cabinets de curiosités en France au XVIIe siècle

Antoine Schnapper

L’été est la saison des gros pavés et des romans d’aventure. En voici un apte à étancher toutes les soifs d’exotisme et de merveilleux. On s’y balade entre cornes de licorne et dents de géant de l’Ariège, entre vases canopes et ivoires tournés. Il s’agit bien évidemment des cabinets de curiosités qui connurent une grande vogue aux XVIe et XVIIe siècles, lorsqu’on cherchait avidement à comprendre le monde dans toutes ses manifestations, surtout les plus bizarres. L’auteur établit des typologies d’objets collectionnés dans lesquelles il glisse aussi bien les 45 variétés de tulipes de Pierre Morin que les othons si disputés, ces monnaies de bronze d’un empereur qui ne régna que 3 mois en l’an 69. On touche les règnes animal, végétal, minéral… jusqu’au graveleux avec les pierres de Chaduc. Elles donnent lieu à des échanges savoureux entre Rubens et l’érudit provençal Peiresc lorsqu’il s’agit de déterminer quelle partie de l’anatomie féminine détaille ces reliefs des "plus grandes forfanteries amoureuses de toute l’Antiquité"…


Le géant, la licorne et la tulipe, les cabinets de curiosités en France au XVIIe siècle, par Antoine Schnapper, Flammarion, 2012, 768 p., 15 €.

Le géant, la licorne et la tulipe, les cabinets de curiosités en France au XVIIe siècle - Antoine Schnapper


Critique parue dans la newsletter N° 268 - du 12 juillet 2012 au 1 août 2012

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER