ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Orient > Florence et Bagdad

ORIENT

Florence et Bagdad

Hans Belting

Le sous-titre est explicite : « une histoire du regard entre Orient et Occident ». Le point de départ de cet essai profondément savant, qui manipule des concepts parfois ardus, est le divorce présumé entre la perspective à l’occidentale, qui ordonne rationnellement le monde visible, et l’approche orientale qui escamote la figure humaine et emploie des principes différents, « irrationnels », de classement du champ visuel. La réalité n’est pas aussi tranchée et c’est en fait une véritable partie de ping-pong qui a occupé pendant des siècles deux cultures que l’on aime présenter comme irréconciliables. L’une des surprises que ménage la lecture est la suivante : la perspective mathématique des Florentins est un legs direct de la science arabe. Ce sont les travaux d’Alhazen, un savant actif au XIe siècle à Bagdad, auteur de 92 livres et véritable inventeur de la camera oscura, qui pavent le chemin à la célèbre expérience de Brunelleschi, par l’intermédiaire de passeurs méconnus comme Blaise de Parme. Points de fuite, décors de théâtre, perspectives « urbinates » et muqqarnas andalouses sont quelques-unes des étapes qui rythment cette opération de décryptage.


Florence et Bagdad par Hans Belting, Gallimard, 2012, 382 p., 35 €.

Florence et Bagdad - Hans Belting


Critique parue dans la newsletter N° 272 - du 20 septembre 2012 au 26 septembre 2012

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER