ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > XVIIe siècle > Après Caravage

XVIIE SIèCLE

Après Caravage

Olivier Bonfait

Depuis un siècle, en particulier depuis le «lobbying» exercé par l’historien d’art Roberto Longhi dans l’entre-deux-guerres, Caravage est devenu une star incontestée de l’art ancien. Sa vie aventureuse, son iconoclasme (représenter des scènes religieuses avec des ruffians romains), sa mort mystérieuse sur une plage toscane, avaient tout pour alimenter le mythe. Aujourd’hui placé à la tête d’une école, chacune de ses rétrospectives fait le plein. C’est un ouvrage tout aussi iconoclaste que signe l’auteur : il descend Caravage de son piédestal (tout en lui manifestant son admiration) en montrant que les percées qu’on lui attribue (les demi-figures, la juxtaposition d’une scène et d’une allégorie religieuse dans un même tableau) sont partagées avec d’autres artistes comme Ribera. De même, son « école » ne correspond pas à une cohorte d’élèves mais plutôt à des concurrents comme Bartolomeo Manfredi qui ont systématisé son recours au réalisme et au clair-obscur). Nourri de statistiques (le dépouillement des grandes collections romaines du XVIIe siècle), de tranches de vie concrètes (Borgianni, Guidotti), de développements passionnants sur la figure de la bohémienne ou le thème du concert, le livre se lit quasiment comme une enquête policière.


Après Caravage par Olivier Bonfait, Hazan, 2012, 224 p., 19 €

Après Caravage - Olivier Bonfait


Critique parue dans la newsletter N° 279 - du 8 novembre 2012 au 14 novembre 2012

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER