Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Catalogues d'exposition > Les Mille et Une Nuits

CATALOGUES D'EXPOSITION

Les Mille et Une Nuits

Collectif

Alep est tristement à la une de l’actualité depuis plusieurs mois. Une manière moins sombre d’évoquer la cité syrienne est de rappeler le rôle qu’elle joua dans la diffusion du corpus des Mille et Une Nuits. Ce sont en effet des chrétiens maronites d’Alep qui fournirent au début du XVIIIe siècle à Antoine Galland, son premier traducteur, la matière qui allait donner naissance à un classique de la littérature mondiale. Depuis la première édition de 1704, son succès ne s’est jamais démenti comme le prouve cette balade à travers quelques-unes de ses nombreuses incarnations visuelles, du théâtre d’ombres turc karagoz aux costumes de Bakst pour les Ballets russes de Diaghilev, en passant par un film de Georges Méliès, (à voir à l’Institut du monde arabe). Si la genèse des contes remonte au califat abbasside de Bagdad, au IXe siècle, c’est l’Occident moderne qui leur donna un écho mondial : ils fascinèrent aussi bien Andersen que Borges, furent emportés par les marchands hollandais jusqu’à Nagasaki, et clouèrent à sa table l’aventureux Burton, découvreur des sources du Nil, qui en fit une traduction mémorable. Ils révélèrent un autre personnage haut en couleur par son cosmopolitisme : Joseph-Charles Mardrus (1868-1949). Né au Caire dans une famille arménienne, il étudia chez les Jésuites à Beyrouth avant de faire sa médecine à Paris. Pour se faire finalement connaître par une version non expurgée des contes…


Les Mille et Une Nuits, Hazan, 2012, 400 p., 39 €.

Les Mille et Une Nuits - Collectif


Critique parue dans la newsletter N° 285 - du 20 décembre 2012 au 9 janvier 2013

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER