Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

CATALOGUES D'EXPOSITION

Pasolini Roma

Collectif

Personnalité inclassable, Pasolini est à la fois poète, cinéaste, essayiste. Il est communiste mais chroniqueur au Corriere della Sera, le quotidien de la bourgeoisie italienne. Il promeut la liberté sexuelle mais prend la défense de CRS contre les chevelus en 1968. Il est homosexuel mais vit des amitiés passionnées avec Laura Betti et Maria Callas. Pour aborder un créateur aussi pétri de contradictions, il était bon de prendre une clé de lecture. C’est ce qui a été fait ici avec, pour dénominateur commun de toutes ces facettes, la ville de Rome. Il s’y installe avec sa mère en 1950, à l’âge de 28 ans, fuyant le Frioul et son atmosphère étouffante. Il y fera toute sa carrière, de la publication de Ragazzi di vita en 1960 jusqu’à Salò, tourné à la veille de sa mort, en novembre 1975. Le livre, qui accompagne une exposition au long cours (à la Cinémathèque de Paris jusqu’au 26 janvier 2014 puis au Palazzo delle Esposizioni de Rome et au Martin-Gropius-Bau de Berlin), mêle photos, extraits de poésies, d’articles et de scénarios, interviews de ceux qui l’ont connu et ont travaillé avec lui (de Bernardo Bertolucci à Ennio Morricone).


Pasolini Roma, Skira Flammarion/La Cinémathèque française, 2013, 264 p. 35,50 €.

Pasolini Roma - Collectif


Critique parue dans la newsletter N° 328 - du 19 décembre 2013 au 8 janvier 2014

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER