ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Arts décoratifs > Métiers d’art de la mode

ARTS DéCORATIFS

Métiers d’art de la mode

Hélène Farnault

Face à la mondialisation déferlante, comment protéger des savoir-faire ancestraux ? L’auteur, qui connaît son affaire puisqu’elle fut, pendant des années, responsable du dispositif des maîtres d’art au ministère de la Culture, montre que l’extrême spécialisation protège bien plus que la baisse forcenée des prix de revient… Ainsi, dans le domaine de la mode, les métiers rares semblent florissants. Sur un ton qui n’économise pas l’emphase, elle montre le succès des dernières maisons françaises de broderie, de maroquinerie, de passementerie. Cette survie intervient, certes, après une terrible hémorragie : on comptait quelque 800 plumassiers (artisans de la plume) en France en 1900, une cinquantaine il y a un demi-siècle, ils ne sont plus que quatre… D’autres métiers nous semblent d’incroyables survivances, à l’image du parurier floral ou, mieux encore, du plisseur. La maison Gérard Lognon, qui employait 60 ouvrières au milieu du XXe siècle, a conservé les milliers de moules en carton qui permettent d’obtenir les plissés « paon », « accordéon », « Watteau », en forme de fleurs, de chevrons ou d’écailles. Un patrimoine unique, un véritable monument historique.


Métiers d’art de la mode par Hélène Farnault, Le Chêne, 2014, 282 p., 45 €.

Métiers d’art de la mode - Hélène Farnault


Critique parue dans la newsletter N° 350 - du 5 juin 2014 au 11 juin 2014

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER