Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Photographie > La Croisière noire

PHOTOGRAPHIE

La Croisière noire

Ariane Audouin-Dubreuil

C’est un épisode mythique de l’histoire de l’automobile et de l’exploration. Pourtant, son principal organisateur déclarait à la veille du départ : « J’ai l’âme d’un petit bourgeois mal vêtu qui prend sa valise pour aller de Chartres à Etampes ». En ce 12 octobre 1924, Louis Audouin-Dubreuil doute, tant la tension des préparatifs l’a épuisé. Mais le défi Citroën, cette « Croisière noire » en autochenilles, partira bien et parcourra 20 000 kilomètres, jusqu’à Madagascar, où elle arrive en juillet 1925, après une succession d’aventures et d’études scientifiques qui continuent de fasciner. Rédigé par sa fille, ce compte-rendu est remarquable par la quantité des documents fac-simile issus des archives familiales. Elégamment glissés dans des pochettes en papier serpente, elles comprennent aussi bien la transcription des chants des pagayeurs de l’Ouellé que des rapports sur l’anthropophagie rituelle et la sorcellerie, ou des notes sur les coutumes kenyanes. Pour avoir des reproductions des pastels d’Alexandre Iacovleff (1887-1938), l’artiste de l’expédition, qui avait travaillé avec les Ballets russes et signé son contrat sur un coin de table chez Maxim’s, il faudra choisir l’édition de luxe…


La Croisière noire, par Ariane Audouin-Dubreuil, Glénat, 2014, 176 p., 39 € (version de luxe à 120 €).

La Croisière noire - Ariane Audouin-Dubreuil


Critique parue dans la newsletter N° 372 - du 15 janvier 2015 au 21 janvier 2015

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER