Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > > Fernell Franco, Cali clair-obscur

Fernell Franco, Cali clair-obscur

Il a habité à Versailles mais sans domestiques ni grandes eaux… En réalité, il s’agit de Versalles, traduction espagnole, désignant un bourg du sud-ouest de la Colombie. Mais le jeune Fernell Franco (1942-2006) et sa famille, face à la violence, doivent émigrer dans les années cinquante vers la métropole proche, Cali. Fasciné par l’ambiance urbaine qu’il parcourt en bicyclette (il est coursier), l’adolescent passe ses après-midi au cinéma (se nourrissant de néoréalisme italien) ou traîne dans les vieux immeubles que le boom immobilier s’apprête à condamner. Devenu photographe, Franco va passer sa vie à décrypter cet univers – un ensemble de signes architecturaux (patios, murs lépreux, escaliers en fer forgé), sociaux (clubs de billards et de salsa, bars à sodas, bordels). Agrandissant jusqu’à obtenir un fou impressionniste ou rehaussant de couleurs, il compose une véritable symphonie à la grande ville, dans un esprit comparable au Berlin de Walter Ruttmann. Ces images sont présentées à la Fondation Cartier jusqu’au 5 juin 2016.


Fernell Franco, Cali clair-obscur, Fondation Cartier pour l’art contemporain, éditions Toluca, 2016, 296 p., 40 €.

Fernell Franco, Cali clair-obscur -


Critique parue dans la newsletter N° 427 - du 14 avril 2016 au 20 avril 2016

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER