Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Photographie > Gerda Taro, une photographe révolutionnaire dans la guerre d’Espagne

PHOTOGRAPHIE

Gerda Taro, une photographe révolutionnaire dans la guerre d’Espagne

Irme Schaber

Pendant des décennies, on ne l’a considérée que comme une banale collègue-amante du photographe Robert Capa, le fondateur de Magnum. Il faut dire qu’elle a disparu bien avant son célébrissime fiancé (elle en juillet 1937, écrasée par un char durant la guerre d’Espagne, lui en Indochine en 1954) et qu’elle n’a guère eu le moyen de se faire valoir. D’autres l’ont heureusement fait pour elle comme Richard Whelan (dans sa biographie de Capa) ou Irme Schaber, qui livre ici le résultat d’une enquête de plusieurs années. Il en résulte que la jeune et séduisante juive Polonaise, née en 1910, arrivée à Paris en 1933 où elle se mêle à l’avant-garde de l’époque, avait un talent très sûr. Pour preuve, un certain nombre d’images de la Guerre civile, qui étaient attribuées à Capa, sont en réalité d’elle. Images du conflit (les offensives avec soldats républicains en espadrilles et « dinamiteros », les replis avec convois de blessés) mais aussi portraits de paysans, de boulangers, d’orphelins. En nos temps avides de destins romantiques, elle a tout pour être convertie en pasionaria : sa mort précoce, sa beauté, son aura… et son talent enfin reconnu.

• Gerda Taro, une photographe révolutionnaire dans la guerre d’Espagne par Irme Schaber, éditions Anatolia/Le Rocher, 2006, 330 p., 23 €.

• A lire aussi : L’ombre d’une photographe, Gerda Taro par François Maspero, Le Seuil, 2006, 144 p., 14 €

Gerda Taro, une photographe révolutionnaire dans la guerre d’Espagne - Irme Schaber


Critique parue dans la newsletter N° 7 - du 1 juin 2006 au 7 juin 2006

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER