Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Histoire de l'art > L’art de l’autoportrait

HISTOIRE DE L'ART

L’art de l’autoportrait

Omar Calabrese

La couverture est invitante : Salvador Dalí peint sa muse Gala. Par un savant jeu de miroirs, on le voit lui-même, la moustache fignolée et l’œil exorbité. Comme l’explique le savant sémiologue Omar Calabrese, il existe quelques exemples anciens d’autoportraits. Le grand architecte des pharaons, Senmout, se l’était permis. Mais ce n’est que lorsque l’artisan accède au statut d’artiste, lorsqu’il quitte le monde des travailleurs manuels – c’est-à-dire avec la Renaissance italienne - qu’il y recourt de façon courante. Trouvez Masaccio, Filippo Lippi, Signorelli, qui se sont cachés dans leurs grandes fresques : c’est un jeu amusant et Calabrese, qui fut un temps adjoint à la culture à Sienne, y est incollable. Viennent ensuite Rembrandt, Hogarth, Corot... Malgré Jasper Johns, Escher ou un excellent Alighiero Boetti, on regrettera une présence un peu trop discrète de l’art contemporain.

• L’art de l’autoportrait, par Omar Calabrese, éditions Citadelles et Mazenod, 2006, 174 €

L’art de l’autoportrait - Omar Calabrese


Critique parue dans la newsletter N° 1 - du 20 avril 2006 au 26 avril 2006

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER