ANNONCER

Accueil > Le Quotidien des Arts > Retour en Éthiopie

Patrimoine

Retour en Éthiopie

L'Italie engage la procédure de restitution du célèbre obélisque d'Axoum.

L'Italie a décidé vendredi d'engager la procédure de restitution à l'Ethiopie du célèbre obélisque d'Axoum, butin de guerre du dictateur Mussolini, a indiqué le Conseil des ministres dans un communiqué.
«Après avoir entendu un exposé du président du Conseil et ministre des Affaires étrangères par intérim (Silvio Berlusconi, ndlr), il a été décidé de lancer la procédure de restitution à l'Ethiopie de l'obélisque d'Axoum», indique le communiqué publié à l'issue de la réunion.
L'obélisque, une stèle funéraire de granit de style yéménite datée du IIIe siècle avant Jésus Christ, est l'objet d'un contentieux entre l'Ethiopie et l'Italie, qui diffère son rapatriement depuis 1947, date de la signature d'un accord entre Rome et les Nations unies.
Mussolini l'avait fait prélever parmi d'autres stèles semblables érigées à la gloire des défunts de l'ancien royaume éthiopien d'Axoum, en raison de sa facture la plus raffinée de toutes. Il était le plus deuxième plus haut du site.
Scié en quatre et remonté à l'aide d'agrafes métalliques, l'obélisque était arrivé dans la capitale italienne en 1937 pour célébrer le quinzième anniversaire de la marche fasciste sur Rome, épisode qui permit à Mussolini de s'emparer du pouvoir en 1922.
Le gouvernement de Silvio Berlusconi a renouvelé depuis son élection en mai 2001 la promesse de rendre le trésor, mais sans résultat jusqu'à présent, certains membres s'opposant à sa restitution sous prétexte qu'il était mieux protégé à Rome.
L'obélisque, situé à l'entrée de l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), a été endommagé fin mai lors d'un violent orage.
Les autorités éthiopiennes avaient renforcé ces dernières semaines leur pression sur Rome, portant même le dossier devant l'Organisation de l'unité africaine lors de son dernier sommet en juillet, à Durban, en Afrique du Sud.

Toutes les informations d'origine AFP reproduites dans cette page (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés © 2002 Agence France-Presse


  AFP
20.07.2002
Abonnement (petit)

ANNONCER