Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

Accueil > Le Quotidien des Arts > Mariani-Ducray : «Plus d’autonomie pour les musées»

Musées

Mariani-Ducray : «Plus d'autonomie pour les musées»

Décentralisation et attention accrue au secteur privé figurent parmi les priorités de la directrice des musées de France.


© photo Guy Vivien
Qu'est-ce que la Direction des musées de France ?
Francine Mariani-Ducray, directrice des musées de France.
C'est l'une des plus anciennes directions centrales du ministère de la Culture, elle remonte au tout début du XIXe siècle. Elle matérialise la responsabilité de l'Etat sur les musées nationaux et sur ceux des collectivités territoriales. Mais il faut souligner que cette responsabilité évolue toujours davantage, notamment dans le cadre de la loi de 2002 sur les musées de France, d'une gestion directe vers une autonomie accrue de chaque musée.

Les musées de France regroupent près de 1200 institutions, comprenant les musées nationaux, et les musées des collectivités territoriales et d'associations que vous contrôlez. Ce nombre va-t-il s'accroître ?
F. M-D.
Pas de façon significative. Il n'y aura probablement chaque année pas plus de six à dix musées nouveaux, choisis par le Haut Comité des musées de France, une instance créée par la loi de 2002. L'un de ceux qui viennent d'être acceptés est la fondation Arp, à Meudon. C'est la première fondation dans ce cas et c'est une décision très symbolique, qui montre l'attention que le Ministère porte désormais aux organismes de droit privé.

Quelles sont les expositions «d'intérêt national» pour 2004 ?
F. M.-D.
Un certain nombre d'expositions bénéficient chaque année de ce label, qui s'accompagne d'une subvention de l'administration centrale, comprise généralement entre 30 000 et 100 000 euros. Ces expositions ne doivent pas avoir lieu dans Paris intra-muros, elles doivent être portées par des musées de collectivités territoriales et non par des musées nationaux. Pour fin 2003, on peut notamment citer «Grand Jeu et Surréalisme» à Reims, et pour 2004 les événements liés à Lille 2004 : «Rubens» à Lille, «Watteau» à Valenciennes, «Rubens contre Poussin» à Arras.

Des nouveautés pour le Printemps des musées ?
F. M.-D.
Pour sa quatrième édition, le Printemps des musées débutera le 2 mai. Nous aurons une forte synergie internationale, avec une trentaine de pays, notamment avec la Grande-Bretagne et son «Museums and Galleries Month». L'une des innovations de 2004 sera l'opération «Emmène tes parents au musée» avec des cartons d'invitation distribués dans les écoles primaires.

Et l'actualité des musées eux-mêmes pour 2004 ?
F. M.-D.
Difficile de la résumer en quelques mots. On peut citer les travaux en cours au musée Fabre de Montpellier et, évidemment, au musée du Quai Branly. La réflexion sur la refonte du musée Lorrain à Nancy se poursuit. En milieu d'année, on verra la réouverture du musée national de Préhistoire des Eyzies, du musée des Beaux-Arts d'Angers et de la première tranche du musée Gadagne à Lyon. Au Louvre, la galerie d'Apollon, restaurée grâce au mécénat de Total, devrait être inaugurée avant la fin de l'année. Des opérations de rénovation sont également menées au musée national Fernand Léger à Biot, à la Maison de Bonaparte à Ajaccio, au musée de Saint-Omer. Enfin, plus proche de nous, je soulignerai la date du 2 février. Ce sera le deuxième tour pour le choix de la maîtrise d'œuvre du futur musée des Civilisations, à Marseille.




Propos recueillis par Rafael Pic


 02.01.2004
Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER