Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

Dernière heure

Suède

Crise diplomatique après la destruction par l'ambassadeur d'Israel d'une œuvre «antisémite»

En un geste assez peu commun dans les milieux diplomatiques, l'ambassadeur d'Israel en Suède a démoli, lors du vernissage, vendredi 16 janvier, une installation présentée dans une exposition au Musée des antiquités nationales. Celle-ci présentait, sur un petit bateau flottant sur un bassin empli d'un liquide rouge symbolisant le sang, la photographie d'une kamikaze palestinienne, Hanadi Jaradat, qui avait fait 21 morts dans un attentat terroriste à Haifa en octobre 2003. L'ambassadeur, jugeant que l'œuvre était une apologie de l'antisémitisme et du terrorisme, a jeté le projecteur dans le bassin, créant un court-circuit et causant «un danger pour la vie des spectacteurs» selon le directeur du musée. Ce dernier n'a pas accédé à la demande des autorités israéliennes de retirer l'œuvre des salles d'exposition. La querelle a pris l'apparence d'une véritable crise diplomatique lorsque Ariel Sharon, le premier ministre israélien, a annoncé dimanche qu'il soutenait le geste de son ambassadeur. Ce dernier est convoqué ce lundi par le ministère suédois des Affaires étrangères, qui juge son attitude inacceptable. L'exposition, intitulée «Faire des différences», se tient à quelques jours d'une conférence internationale sur la Shoah, qui doit réunir du 26 au 28 janvier une soixantaine de pays et qu'Israel menace maintenant de boycotter.


 19.01.2004
Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER