ANNONCER

Accueil > ArtAujourd'hui Hebdo > N° 556 - du 3 octobre 2019 au 9 octobre 2019 > Charlotte Perriand, de la modernité avant toute chose

ArtAujourdhui.Hebdo

N° 556 - du 3 octobre 2019 au 9 octobre 2019


Charlotte Perriand, salle de réception, 1955 © Adagp, Paris, 2019 © AChP.

Charlotte Perriand, de la modernité avant toute chose

PARIS – Elle a connu tout son siècle, étant née en 1903 et décédée en 1999. Active dès le début des années vingt, elle concevait encore une maison de thé en 1993… Amie de Le Corbusier, Jean Prouvé, Fernand Léger ou Matila Ghyka (esprit encyclopédique, auteur d’un ouvrage fondateur sur le nombre d’or), conceptrice de meubles (épurés, géométriques, fonctionnels), de bijoux (un collier de roulements à bille !), mais aussi d’architecture intérieure et extérieure, Charlotte Perriand a toujours tutoyé les avant-gardes. L’exposition emploie les grands moyens pour la ressusciter à 20 ans de sa mort. En accumulant les objets qu’elle a créés, ainsi que ceux de ses contemporains artistes – dont de belles tapisseries de Le Corbusier -, mais aussi et surtout en recréant les intérieurs pour lesquels elle avait une patte inimitable. Voici la maison du jeune homme, présentée à l’Exposition universelle de Bruxelles en 1935, voici la chambre d’étudiant de la Maison de la Tunisie à la Cité universitaire en 1952, ou encore, cerise sur le gâteau, la Maison du bord de l’eau de 1934, qui répond bien à son nom : elle est placée à côté du bassin…
Le monde nouveau de Charlotte Perriand à la Fondation Louis Vuitton, du 2 octobre 2019 au 24 février 2020.

En savoir plus

Voir la Newsletter complète

Abonnement (petit)

ANNONCER