Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

PATRIMOINE

Ferrare

Textes de Gianni Guadalupi, Vittorio Sgarbi, Marzio Dall’Acqua, photographies de Luciano Romano

Une ville qui abrite les fresques du palais Schfanoia, qui a inspiré Frescobaldi, Le Tasse et l’Arioste, Carlo Carrà et Giorgio de Chirico (ils y ont inventé la peinture métaphysique), Visconti (Ossessione) et Giorgio Bassani (Le jardin des Finzi-Contini) ne peut pas être entièrement mauvaise. On abandonnera là la parabole de Churchill : Ferrare est l’une des plus riches villes d’art italiennes et cet ouvrage luxueux n’a pas de mal à le démontrer, qui fait le tour de ses monuments (le Palais de la famille d’Este, le palais des Diamants, le Duomo, la palazzina de Marfisa, le Théâtre communal…) avec des photographies impeccables et des textes raffinés. Heureusement, il ne dit pas tout. Pour ressentir l’atmosphère si particulière de la capitale de la Romagne, entre mystère et mélancolie, à laquelle contribuent les lumières et les brouillards du Pô, il n’est qu’une solution : faire le voyage d’Italie.

• Ferrare, textes de Gianni Guadalupi, Vittorio Sgarbi, Marzio Dall’Acqua, photographies de Luciano Romano, FMR, collection Grand Tour, 2008, 215 p., 220 €, ISBN : 978-88-216-7080-0.


Critique parue dans la newsletter N° 79 - du 21 février 2008 au 27 février 2008

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER