Massacre innocents Chantilly

ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Sculpture > Jean Tinguely, le Cyclop

SCULPTURE

Jean Tinguely, le Cyclop

Centre national des arts plastiques

Cette immense tête à œil unique, recouverte de bris de verre, pleine de mécanismes métalliques et sonores en forêt de Fontainebleau, est aujourd’hui un but de promenade. Dans les années 1970 et 1980, ce fut une entreprise folle, hors-la-loi, en butte aux menaces et aux déprédations. Bâti sans permis de construire, en partie sur un terrain qui ne lui appartenait pas, le Cyclop ne dut sa survie qu’à la solidarité de tous les créateurs qui y participèrent : Tinguely, bien sûr, le concepteur, mais aussi, surtout après sa mort (en 1991), Niki de Saint-Phalle, qui le mena à terme, et tous ceux qui y ont laissé une marque : Jesus Rafael Soto, Jean-Pierre Raynaud, Arman, Daniel Spoerri, Daniel Luginbuhl. Sans oublier les artificiers, les soudeurs-artistes, qui ont assemblé des tonnes de ferraille récupérée sur les voies de chemin de fer ou sur le chantier du Centre Pompidou : del Toso, Seppi Imhof ou Rico Weber. Avant de devenir un monument quasi officiel, le Cyclop a été, pour Tinguely, une « utopie dans la forêt ». C’est cette époque que fait revivre le livre.

• Jean Tinguely, le Cyclop, Centre national des arts plastiques, Isthme éditions, 2007, 200 p., ISBN : 978 –2-35409-007-4, 19,80 €


Critique parue dans la newsletter N° 54 - du 28 juin 2007 au 4 juillet 2007

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Pub Magnani Rocca

Biennale Thessalonique 2017

Fred Deux MBA Lyon

Abonnement (petit)

ANNONCER