ANNONCER

ARCHITECTURE, URBANISME

Paris autrefois

aquarelles de Christian Bénilan

On est surpris de voir un tel ouvrage préfacé par Rudy Ricciotti, tout récent prix national de l’Architecture, engagé sur des chantiers où parlent le verre, le béton et l’acier (le récent Centre chorégraphique d’Aix-en-Provence ou le département des arts islamiques du Louvre). Il s’agit en effet ici d’aquarelles évoquant un Paris ancien et, qui plus est, disparu. Fort heureusement, l’extrême contemporanéité n’est pas exclusive d’un respect pour le passé… Les 80 images de Christian Bénilan, architecte des Bâtiments de France, reconstituent des œuvres importantes de Boffrand, Philibert de l’Orme ou Brongniart (celui de la Bourse) : hôtels particuliers, jardins, bâtiments administratifs. A l’heure où la France compte 40 000 monuments historiques dont l’entretien pèse lourd sur les budgets publics, voici une preuve que les siècles passés n’avaient pas le même respect aveugle pour le bâti. Bien sûr, il faut conserver. Mais jusqu’où ? C’est l’interrogation que suscite, un peu malgré lui, ce livre. La réponse est délicate et hautement politique…

• Paris autrefois, aquarelles de Christian Bénilan, éditions Massin, 2006, ISBN : 2-7072-0538-9, 30 €.

Paris autrefois - aquarelles de Christian Bénilan


Critique parue dans la newsletter N° 33 - du 1 février 2007 au 6 février 2007

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER