ANNONCER

Accueil > Nos livres d'art > Histoire de l'art > Gentleman espion, les doubles vies d’Anthony Blunt

HISTOIRE DE L'ART

Gentleman espion, les doubles vies d’Anthony Blunt

Miranda Carter

Jusqu’en 1979, aux yeux du grand public, c’était un éminent historien d’art, connaisseur émérite du baroque romain et de Poussin, directeur du prestigieux Institut Courtauld. Du jour au lendemain, sous la pression de Margaret Thatcher, tout juste nommée Premier ministre, il doit passer aux aveux : oui, le quatrième espion du groupe de Cambridge, qui a tant transmis à l’Union soviétique, à côté de Burgess, Maclean et Philby, c’était lui, l’érudit insoupçonnable. Le livre démêle les fils de ce destin surprenant, mêlant amitiés homosexuelles et intellectuelles (Saxl et Wittkower, historiens du Warburg Institute fuyant le nazisme, les écrivains Isherwood, Spender et Auden) jusqu’à sa consécration comme… conservateur des tableaux de la collection royale d’Angleterre. En réalité, le voile avait été levé dès 1964 : en échange d’une confession circonstanciée (huit ans d’entretiens avec les membres du MI5 !), Blunt avait pu conserver une façade d’honorabilité. Elle vola donc en éclats en 1979, lui assurant une fin de vie amère, jusqu’à sa mort en 1983.

• Gentleman espion, les doubles vies d’Anthony Blunt, par Miranda Carter, traduit de l’anglais par Bernard Blanc, Payot, ISBN : 2-228-90109-1, 560 p., 25 €

Gentleman espion, les doubles vies d’Anthony Blunt - Miranda Carter


Critique parue dans la newsletter N° 16 - du 21 septembre 2006 au 27 septembre 2006

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER