ANNONCER

XVIIE SIèCLE

Desportes

Georges de Lastic et Pierre Jacky

Faon de profil, massacre de cerf, hallali de daim, chien de la meute du Grand Dauphin, autoportrait en chasseur… On l’aura compris à la seule litanie des titres : contemporain de François de Troy et de Watteau, François Desportes (1661-1743) fut un peintre animalier et, avant tout, un peintre de chasse. C’est ce que la postérité a retenu de lui, et qu’il était notamment un excellent croqueur de chiens et de chats. Ce que montrent cette monographie et ce catalogue raisonné, commencés par Georges de Lastic et parachevés par Pierre Jacky, c’est l’autre versant de cet artiste académicien, frotté à l’Europe cosmopolite par deux années à la cour de Pologne, sous le règne de Jean III Sobieski, puis protégé de Louis XIV et Louis XV. Desportes fut également un remarquable botaniste, un virtuose de la nature morte et un génial inventeur de tableaux «tropicaux» dans la veine de Frans Post et d’Albert Eckhout, qui font de lui un précurseur inattendu du Douanier Rousseau.


Desportes par Georges de Lastic et Pierre Jacky, éditions Monelle Hayot, 2010, 328 p., 75 €. Desportes, catalogue raisonné, 2010, 320 p., 237,50 €.

Desportes - Georges de Lastic et Pierre Jacky


Critique parue dans la newsletter N° 201 - du 20 janvier 2011 au 26 janvier 2011

Achetez cet ouvrage chez Amazon

Achetez cet ouvrage à La FNAC

Abonnement (petit)

ANNONCER